•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sault-Sainte-Marie rend un nouvel hommage à Roberta Bondar

Roberta Bondar
Roberta Bondar Photo: Agence spatiale canadienne
Radio-Canada

Il y a 20 ans, Roberta Bondar était la première femme canadienne à voyager dans l'espace. 20 ans plus tard, sa ville natale de Sault-Sainte-Marie a tenu à lui rendre hommage à nouveau.

Le 22 janvier 1992, à bord de la navette spatiale Discovery, une femme canadienne quitte la planète Terre pour la première fois. Du 22 au 30 janvier, Roberta Bondar mène plus d'une quarantaine d'expériences pour 14 pays différents. Neurologue de formation, elle s'intéresse aux réactions physiologiques du corps humain lorsqu'il est en apesanteur.

Ce sera pour elle la concrétisation d'un rêve d'enfance. « Quand j'étais jeune, j'ai vu les étoiles au-dessus du lac Supérieur. À ce moment-là, j'ai décidé de devenir spaceman, aujourd'hui, ce sont les astronautes », affirme Mme Bondar.

Pour souligner le 20e anniversaire de son vol spatial, la salle de conférence du Centre de foresterie des Grands Lacs portera désormais son nom. L'ancienne astronaute y a passé six années, au tout début de sa carrière scientifique.

Le conseil municipal de Sault-Sainte-Marie a également décrété la dernière semaine de janvier comme la semaine Roberta Bondar, en l'honneur de son voyage dans l'espace.

C'est une fille de Sault-Sainte-Marie et nous la remercions de montrer avec fierté d'où elle vient

Debbie Amaroso, mairesse de Sault-Sainte-Marie

Et en guise de remerciement, au fil des années, la Ville de Sault-Sainte-Marie n'a pas manqué d'ambition. Ainsi, on y retrouve le bâtiment Roberta Bondar, la place Roberta Bondar et même le parc et la marina Roberta Bondar.

Cette année, Roberta Bondar rend la pareille à sa ville. Elle a offert au Centre de foresterie les insignes de sa mission qui étaient cousus à sa combinaison d'astronaute quand elle était dans l'espace. Un cadeau qui inspirera les nouvelles générations espère-t-elle.

Aujourd'hui conférencière, Roberta Bondar se fait un devoir de visiter les écoles canadiennes et même d'ailleurs, notamment en Afrique, pour sensibiliser les jeunes sur les questions environnementales et sur l'importance des études.

Après avoir reçu plus d'une vingtaine de doctorats honorifiques, elle souhaite que d'autres jeunes aient la chance un jour d'avoir, comme elle, la tête dans les nuages et même au-delà.

Ontario

Société