•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les finances de Twin Rivers inquiètent ses employés et retraités

Société papetière Twin Rivers
Radio-Canada

La papetière Twin Rivers vient de contracter un prêt de plus de 12 millions de dollars, ce qui soulève des questions chez ses employés et retraités.

L'entreprise a pu obtenir ce prêt grâce à des garanties offertes par les gouvernements du Nouveau-Brunswick et du Maine.

« C'était une approche proactive. On n'a pas attendu d'être dans le gros trouble », indique le porte-parole de Twin Rivers, Paul McKinley.

M. McKinley affirme que Twin Rivers a besoin d'un fonds de roulement pour investir dans le développement de nouveaux produits.

La situation financière de l'entreprise inquiète toutefois le syndicat et les retraités. En octobre, Twin Rivers devait verser 437 000 $ à la caisse de retraite déficitaire, ce qu'elle n'a fait que la semaine dernière.

Le président de l'association des retraités de Fraser, Clyde Winchester, met en question les investissements que fera l'entreprise. « Où est-ce que l'argent va aller? C'est ça notre [préoccupation], les retraités de Fraser et comme actionnaire aussi », dit-il.

Twin Rivers doit faire un autre paiement à la caisse de retraite en mars. Le syndicat et les retraités affirment qu'ils auront à l'entreprise à l'oeil.

La société papetière Twin Rivers a vu le jour au printemps 2010. Elle a repris les papetières d'Edmundston et de Madawaska, au Maine, et la scierie de Plaster Rock qui appartenaient à Papiers Fraser.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Industrie forestière

Économie