•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gilles Duceppe renonce à revenir en politique

Chargement de l’image

Photo : La Presse canadienne / Clement Allard

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'ex-chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe, annonce qu'il écarte tout retour en politique active.

Dans un bref communiqué publié dimanche, M. Duceppe indique qu'il a pris cette décision pour se « consacrer entièrement à défendre [son] intégrité et à rétablir [sa] réputation » qui, dit-il, ont été mises en doute dans un article de La Presse, samedi.

« Il m'est donc impossible d'envisager un retour en politique active », affirme-t-il.

La Presse rapportait samedi que le Bloc québécois a payé pendant des années le salaire de son directeur général et celui d'une conseillère à même le budget accordé par la Chambre des communes pour le fonctionnement de son cabinet à Ottawa.

Or, les fonds accordés doivent être utilisés pour des activités parlementaires et non partisanes. Cette pratique violerait donc les règles de la Chambre.

Dans son communiqué, Gilles Duceppe assure que « la gestion des budgets de la Chambre des communes alloués au Bloc québécois s'est toujours faite de façon transparente et honnête. Tout a été fait dans le respect des normes ».

L'ex-chef bloquiste réitère enfin toute sa confiance à l'égard du Parti québécois et de sa chef, Pauline Marois.

Lors d'un point de presse dimanche matin pour présenter une nouvelle recrue, Pauline Marois avait renouvelé son invitation à Gilles Duceppe de s'impliquer au sein de sa formation politique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !