•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Joe Paterno est mort

Joe Paterno

Joe Paterno

Photo : La Presse canadienne / Jim Prisching

Radio-Canada

Le légendaire entraîneur de Penn State Joe Paterno est décédé à l'âge de 85 ans. Sa famille en a fait l'annonce par communiqué dimanche.

Le 18 novembre, son fils Scott avait annoncé qu'il recevait des traitements pour un cancer des poumons, qu'on lui avait diagnostiqué après une visite médicale pour une bronchite.

« Il est mort comme il a vécu, peut-on lire dans le communiqué de la famille Paterno. Il s'est battu jusqu'à la fin, tout en restant positif. Il ne pensait qu'aux autres et rappelait constamment comment il avait été choyé par la vie. »

Paterno a dirigé l'équipe de l'Université Penn State pendant 46 saisons, au cours desquelles il a récolté 409 victoires et 2 titres nationaux. Il a en outre connu cinq saisons parfaites. Plus de 250 des joueurs qu'il a dirigés ont joué dans la NFL.

Celui que l'on surnommait « JoePa » a cependant connu une fin de séjour brusque à Penn State, quand les dirigeants l'ont congédié le 9 novembre dernier.

Sa réputation a été ternie par le scandale de pédophilie dans lequel se trouve son ancien assistant Jerry Sandusky. L'homme de 67 ans a été accusé d'avoir agressé sexuellement 10 garçons en 15 ans, entre 1994 et 2008.

Paterno n'a pas été inculpé dans cette affaire, mais on lui a reproché de ne pas en avoir fait assez pour qu'elle prenne fin. Il avait été alerté en 2002 sur les agissements de Sandusky par Mike McQueary, son adjoint de l'époque. Ce dernier a été témoin de l'agression d'une victime dans les douches des vestiaires.

Paterno a alors averti ses supérieurs, mais a attendu une journée pour le faire. Le directeur des services athlétiques de Penn State Tim Curley et le directeur des services de police du campus Gary Schultz, n'ont cependant rien fait. Les policiers n'ont jamais été appelés et le shérif de l'État a indiqué que Paterno avait échoué à remplir ses responsabilités en ne contactant pas les policiers.

Mais Paterno n'a pas été inculpé parce que la police considère qu'il a rempli ses obligations en prévenant ses supérieurs.

« C'est une tragédie, avait déclaré Paterno le 9 novembre, au sujet de ce scandale. Si je pouvais revenir en arrière, j'aurais aimé pouvoir en faire plus. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Football

Sports