•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Obtenir une rencontre avec un dermatologue en Outaouais, mission impossible

Psoriasis

Photo : iStockphoto

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Obtenir une consultation avec un dermatologue est pratiquement impossible en Outaouais, à moins de souffrir d'un problème de santé urgent aux yeux des médecins. Il faudrait six dermatologues à temps plein pour bien desservir l'Outaouais. Actuellement, il n'y en a que deux.

Françoise Giard, dermatologue de Gatineau, voit 130 patients par semaine, dont plusieurs nouveaux, reférés par des médecins de famille inquiets. La spécialiste débordée, qui a déjà eu une liste d'attente de 3000 noms, refuse maintenant les patients qu'elle ne peut voir en moins de six mois.

« On retourne la demande au médecin en disant qu'on ne peut pas le prendre, il va attendre trop longtemps. »

— Une citation de  Françoise Giard, dermatologue

Cette pénurie aiguë cause un stress et ajoute de la pression sur les médecins de famille. Avec le vieillissement de la population et les cas de cancer qui se multiplient, les omnipraticiens sont confrontés chaque semaine à des cas qui dépassent leurs connaissances.

« On essaie de contourner le problème de manque de dermatologues en référant un chirurgien pour faire enlever ce qui nous semble douteux, sans passer par un dermatologue. »

— Une citation de  Delphine Laramée, médecin de famille

Les dermatologues d'Ottawa affichent complet; les patients de l'Outaouais se tournent donc vers Montréal pour obtenir une consultation. La solution, selon la dermatolgoue Giard, passe par plus de médecins de famille, qui pourrraient récupérer une partie de leur clientèle. Guy Morrissette, pdg de l'Agence de santé, partage ce point de vue.

« Il y a des éléments de formation, de protocole de guide de soins qu'il faut rendre disponible aux omnipraticiens pour qu'ils soient en mesure d'amorcer certains traîtements. »

— Une citation de  Guy Morrissette, Président-directeur général de l'Agence de la santé et des services sociaux de l'Outaouais

L'agence veut poursuivre efforts de recrutement, peut-être à l'étranger parce que le Québec ne forme que trois nouveaux dermatologues par année.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...