•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Ailes québécoises rejette un déménagement à Neuville

Manifestation des citoyens de Neuville

150 citoyens de Neuville ont manifesté jeudi soir.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le club d'aviation des Ailes québécoises ne déménagera pas au futur aéroport de Neuville. Les deux tiers des 150 membres du club de pilotes amateurs ont préféré demeurer sur les terrains de l'aéroport Jean-Lesage, même s'ils devront subir une hausse importante de leur loyer.

Quelque 150 manifestants de Neuville étaient présents lors du vote jeudi soir pour exprimer aux membres des Ailes québécoises qu'ils ne voulaient pas d'un aéroport chez eux. La députée péquiste de Taschereau était sur place pour appuyer les manifestants. Agnès Maltais juge inadmissible que les promoteurs de la piste de Neuville puissent s'installer où bon leur semble.

L'aéronautique étant de juridiction fédérale, le gouvernement provincial et la municipalité n'ont pas leur mot à dire. « Ça n'a pas de bon sens qu'il y ait des zones de non-droit à Québec. À cause d'un jugement de la Cour suprême du Canada, la Loi sur la protection du territoire agricole ne s'applique plus. Les lois municipales ne s'appliquent plus, voyons donc, c'est impossible! Il faut qu'on retrouve le droit de légiférer et d'aménager nos territoires », soutient Agnès Maltais.

Un déménagement encore possible

La présidente des Ailes québécoises Patricia McGrath a été surprise par le résultat du vote. Elle ne s'attendait pas à un refus aussi massif de la part des membres. La présidente du club d'aviation affirme que les pilotes des Ailes québécoises veulent se donner du temps avant de prendre une décision.

Un déménagement à l'aéroport de Neuville n'est pas écarté définitivement. « Le mandat va être de négocier avec toutes les parties, que ce soit l'aéroport de Québec, pour aller chercher le maximum et avoir une meilleure offre. En parallèle aussi, il faut voir aussi toutes les autres possibilités d'offres au niveau de Neuville Aéro », a-t-elle dit.

Le club d'aviation des Ailes québécoises est installé depuis 30 ans à l'aéroport de Québec où le loyer devrait augmenter de 73 % en août 2013. Le club d'aviation devra en plus céder le terrain qu'il occupe pour permettre l'agrandissement de l'aéroport.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !