•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un ex-policier de Montréal aurait essayé de vendre de l'information sensible à la mafia

Écusson du Service de police de la Ville de Montréal
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) enquête sur la présence d'une taupe au sein de ses propres rangs, qui aurait tenté de monnayer de l'information très sensible auprès de la mafia.

Selon les informations obtenues par Radio-Canada, il s'agit d'un sergent-détective des services de renseignements criminels, aujourd'hui à la retraite, qui aurait fourni au crime organisé les noms de sources ayant pour mandat d'infiltrer la mafia.

Cet ancien policier était l'une des rares personnes à avoir accès à la liste de noms de ces sources. Deux ou trois personnes seulement auraient accès à ces listes. Selon les informations obtenues par Radio-Canada, après avoir pris sa retraite en janvier dernier, il a rencontré un avocat qui représente des gens du crime organisé pour essayer de monnayer chèrement des informations qu'il possède. Il aurait montré quatre noms de sources à l'avocat pour montrer son sérieux et amorcer des négociations.

Son stratagème aurait échoué.

Selon les sources consultées par Radio-Canada, le SPVM aurait découvert l'identité de cette présumée taupe à partir d'écoutes électroniques dans le milieu du crime organisé. La police nie cette information.

L'ancien policier, contre qui aucune accusation n'a été déposée, a été arrêté en octobre. Il a été interrogé, un mandat de perquisition a été accordé et une liste des noms des sources a été saisie.

Didier Deramond, directeur adjoint au service des enquêtes spécialisées du SPVMAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Didier Deramond, directeur adjoint au service des enquêtes spécialisées du SPVM

« On a eu des informations qui nous sont parvenues au mois d'avril 2011. On a débuté une enquête sur un ex-employé du Service de police de la Ville de Montréal. [...] C'est quelqu'un qui avait des fonctions sensibles [...] il avait des responsabilités au niveau des renseignements », précise Didier Deramond, directeur adjoint au service des enquêtes spécialisées du SPVM.

M. Deramond a précisé que l'ex-policier avait travaillé au SPVM pendant plus de 30 ans et que rien ne lui avait été reproché avant ces allégations.

Il assure que les agents-sources dont les noms auraient circulé sont en sécurité.

L'enquête est toujours en cours.

Avec les informations d'Alain Gravel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !