ICI Radio-Canada

Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Norvège : nouvelle expertise psychiatrique pour Anders Behring Breivik

Anders Behring Breivik
Anders Behring Breivik Photo: AFP / Facebook
Radio-Canada

Un tribunal norvégien a ordonné vendredi une nouvelle évaluation psychiatrique d'Anders Behring Breivik, qui a avoué avoir commis l'attentat et le massacre qui ont fait 77 morts le 22 juillet dernier en Norvège.

La juge Wenche Elizabeth Arntzen estime la mesure nécessaire face aux critiques sur une précédente expertise estimant que Breivik n'était pas sain d'esprit au moment des faits. Si cet avis était suivi par la justice, celui qui dit avoir agi pour défendre l'Europe contre le multiculturalisme et l'immigration musulmane pourrait alors être déclaré pénalement irresponsable et confié aux services psychiatriques.

Breivik a reconnu avoir commis l'attentat à la voiture piégée devant le siège du gouvernement à Oslo (8 morts) puis avoir perpétré le massacre sur l'île d'Utoya (69 morts) où se tenait un camp d'été des jeunesses travaillistes.

La juge Arntzen a précisé que deux psychiatres norvégiens, Agnar Aspaas et Terje Toerrisen, étaient chargés de mener la nouvelle évaluation. La première évaluation présentée en novembre décrivait Breivik comme un schizophrène paranoïaque vivant dans un « univers illusoire ».

Ces conclusions avaient été critiquées par de nombreux experts s'interrogeant sur le fait qu'une personne atteinte d'une maladie mentale grave puisse mener une attaque aussi bien préparée.

La juge Arntzen a également noté que le personnel de la prison d'Oslo, où Breivik est détenu, n'avait observé aucun signe montrant qu'il souffrirait d'une psychose.

« Ces conditions plaident pour qu'on laisse des experts indépendants conduire une nouvelle évaluation sur la responsabilité du suspect », a expliqué la magistrate.

Dans le cas où la nouvelle évaluation contredirait la précédente, les deux documents seraient examinés lors du procès de Breivik, qui doit débuter en avril.

On ignore si Breivik acceptera de coopérer avec les psychiatres. Il a estimé qu'une nouvelle évaluation n'était pas nécessaire dans un document remis au tribunal par son avocat Geir Lippestad.

Associated Press

Justice

International