•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un spécialiste du nucléaire tué dans un attentat à Téhéran

Un scientifique nucléaire est tué dans l'explosion d'une bombe près de l'Université de Téhéran, en Iran.

Un scientifique nucléaire est tué dans l'explosion d'une bombe près de l'Université de Téhéran, en Iran.

Photo : AFP/AL-ALAM TV

Radio-Canada

Un spécialiste des questions nucléaires travaillant dans le site d'enrichissement d'uranium de Natanz a été tué dans une explosion survenue mercredi matin à proximité de l'université d'Allameh Tabatabai, située dans l'est de Téhéran.

Le conducteur d'une motocyclette aurait placé une bombe sur la voiture du scientifique Mostafa Ahmadi-Roshan quelques instants avant qu'elle n'explose, selon l'agence Fars. L'attaque a également tué un piéton et blessé grièvement un passager du véhicule.

Selon l'agence de presse Mehr, le professeur travaillait dans le site nucléaire de Natanz, le principal site d'enrichissement du pays, dans lequel on dénombre plus de 8000 centrifugeuses.

« L'ingénieur Ahmadi-Roshan, qui a obtenu il y a neuf ans une licence en chimie à l'Université Sharif, était le vice-directeur pour les affaires commerciales du site de Natanz », a-t-elle précisé.

Israël accusé

Le vice-gouverneur de la capitale iranienne, Safarali Baratloo, a de son côté accusé Israël d'être responsable de l'attentat. « Il s'agissait d'une bombe magnétique, du même type que celles déjà utilisées pour assassiner des scientifiques, et c'est l'oeuvre des sionistes », a-t-il affirmé, faisant référence aux autorités israéliennes.

L'incident rappelle d'autres attaques similaires commises dans la ville depuis quelques années contre des scientifiques spécialisés dans les questions nucléaires.

Réagissant à la mort de Mostafa Ahmadi-Roshan, le vice-président iranien a soutenu que l'assassinat des scientifiques n'arrêtera pas le « progrès » nucléaire.

« Aujourd'hui, ceux qui prétendent combattre le terrorisme visent nos scientifiques, mais ils doivent savoir que ceux-ci sont plus déterminés que jamais [...] à avancer sur le chemin du progrès scientifique », a souligné Mohammad Reza Rahimi.

L'enrichissement d'uranium est au coeur du conflit opposant depuis plusieurs années l'Iran à la communauté internationale, qui craint que le programme nucléaire iranien n'ait des objectifs militaires en dépit des démentis répétés de Téhéran. L'Iran a par ailleurs annoncé cette semaine avoir commencé des opérations d'enrichissement à Fordo, situé à 150 km au sud-ouest de la capitale.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

International