•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Décès du « Prof Caron »

Ronald Caron

Ronald Caron

Photo : La Presse canadienne / ODELL MITCHELL JR.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Ronald Caron, que tout le monde surnommait le « Prof » en raison de sa mémoire phénoménale, est mort à Montréal dans la nuit de lundi à mardi. Il avait 82 ans.

Caron s'est surtout fait remarquer dans son rôle de directeur général des Blues de St. Louis, poste qu'il a occupé de 1983 à 1995.

C'est sous sa direction que les Blues ont mis la main sur des joueurs comme Brett Hull (acquis des Flames de Calgary), Adam Oates (venu des Red Wings de Détroit), Al McInnis (également des Flames) et Doug Gilmour.

Les Blues atteindront la finale de l'Association de l'Ouest en 1986, où ils s'inclineront en sept matchs devant les Flames.

« Il a donné sa vie au hockey », a commenté Réjean Houle, qui a fait la connaissance de Caron à 15 ans.

« Il était venu me rencontrer avec Claude Ruel et il a suivi ma carrière avec le Canadien junior. C'est à la suite de ses recommandations que le Canadien m'a repêché en 1969. »

Selon Houle, le « Prof » était un grand connaisseur de sport. « Il dormait en pensant au hockey. Il était doté d'un bon sens de l'observation. C'était aussi un grand amateur de baseball, et surtout des Yankees de New York. »

Caron avait appris les ruses du métier en côtoyant Sam Pollock dans l'organisation du Canadien de Montréal. Caron occupait alors le poste de directeur du recrutement, aidant le Tricolore à remporter six Coupes Stanley.

Il est notamment celui qui a insisté pour que Montréal sélectionne Guy Lafleur au lieu de Marcel Dionne au repêchage de 1971.

Parmi ses moins bons coups, notons le choix de Doug Wickenheiser en 1980 au lieu de Denis Savard. Wickhenheiser sera d'ailleurs échangé aux Blues dès que Caron en deviendra le DG.

Jean Béliveau, l'ex-capitaine du Canadien, a bien connu Caron comme joueur d'abord et ensuite dans son rôle dans l'état-major de l'équipe.

« C'était un gros travaillant. Il a toujours été passionné par ce qu'il faisait. Il a mené le genre de vie qu'il aimait. »

Les causes exactes du décès sont encore inconnues. En 2003, Caron avait été victime d'un accident vasculaire cérébral.

Coïncidence, les Blues de St. Louis sont les visiteurs mardi soir au Centre Bell.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !