•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'aspirine quotidienne : plus de mal que de bien pour les coeurs en santé

Prise d'aspirine

Photo : iStockphoto

Radio-Canada

Prendre une faible dose d'aspirine quotidiennement n'est pas une bonne chose pour des personnes dont le coeur n'est pas malade.

Le Dr Rao Sehasai et ses collègues de l'Université de Londres estiment que les risques posés par la consommation d'une faible dose d'aspirine chaque jour dépassent les bénéfices en ce qui concerne la prévention d'un accident cardiaque.

Afin de l'établir, l'équipe de recherche a analysé les dossiers de 100 000 personnes.

La conclusion? Il existe bel et bien une diminution de 10 % du risque de maladie cardiovasculaire. Cette baisse n'est toutefois pas associée à une baisse importante des décès dus à un accident cardiovasculaire ou à un cancer.

Toutefois, de l'autre côté, prendre régulièrement une aspirine à faible dose entraîne 30 % de risques en plus de saignements internes qui peuvent mettre en danger l'individu. L'aspirine à long terme peut entraîner des saignements de type ulcère, mais aussi des saignements oculaires.

L'aspirine est reconnue pour prévenir la formation de caillots. Elle est administrée aux patients souffrant d'une maladie cardiovasculaire. Certains médecins avaient cependant commencé à prescrire la prise de faibles doses d'aspirine à titre préventif, sans pathologie connue.

L'effet bénéfique de l'aspirine dans la prévention des maladies cardiovasculaires pour des personnes ayant fait des attaques ou des AVC (accident vasculaire cérébral) est indiscutable, rappelle le Dr Sehasai.

Mais les bénéfices pour des personnes qui n'ont pas ces problèmes sont beaucoup plus modestes qu'on le croyait, et un traitement à l'aspirine peut entraîner potentiellement des dégâts majeurs consécutifs à des saignements.

Dr Rao Sehasai

En outre, les travaux n'ont pas permis de trouver de preuve que l'aspirine pouvait prévenir des décès par cancers.

D'autres recherches ont pourtant montré des effets protecteurs de l'aspirine contre plusieurs cancers courants (côlon, prostate, poumon).

Le détail des présents travaux est publié dans les Archives of Internal Medecine.

Avec les informations de Agence France-Presse

Médecine

Santé