•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les États-Unis inquiets des immolations de moines tibétains

Un Tibétain qui prie.
Photo: AFP / DIPTENDU DUTTA
Radio-Canada

Le gouvernement américain a exprimé lundi son inquiétude par rapport aux nouvelles immolations par le feu de moines tibétains en Chine.

Un moine bouddhiste de 42 ans s'est enlevé la vie dimanche dans la province du Qinghai, portant au moins à 15 le nombre de moines et de religieuses qui se sont immolés en zone tibétaine chinoise au cours de la dernière année.

« Ces actes témoignent de toute évidence d'une énorme frustration, d'un mécontentement énorme par rapport aux restrictions sévères des droits de l'homme, y compris de la liberté religieuse en Chine », a déclaré la porte-parole de la diplomatie américaine, Victoria Nuland.

Le gouvernement américain affirme avoir soulevé cette question à de nombreuses reprises et de manière directe avec le gouvernement chinois.

Vendredi, deux anciens moines tibétains se sont également immolés par le feu dans la province du Sichuan. L'un est mort et l'autre a été gravement blessé.

Peuplée en majorité de Tibétains, la région du Sichuan est l'épicentre des protestations tibétaines. C'est d'ailleurs à cet endroit qu'ont eu lieu la plupart des immolations.

Le dalaï-lama, qui vit en exil en Inde, a condamné ces gestes, mais a déclaré que les Tibétains faisaient face à un « génocide culturel » en raison de la répression exercée par le gouvernement chinois.

De son côté, Pékin rejette ses accusations, affirmant que les Tibétains sont libres de pratiquer leur religion.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Associated Press

Croyances et religions

International