•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Canadien de Montréal : manifestation pour la défense du français

Manifestation devant le Centre Bell
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Plus de 200 militants pour la défense de la langue française ont manifesté devant le Centre Bell à Montréal pour dénoncer la nomination, mi-décembre, d'un unilingue anglophone au poste d'entraîneur-chef du Canadien.

Les militants du Mouvement Québec français (MQF) et du Mouvement Montréal français (MMF) ont distribué des drapeaux du Québec aux partisans avant le match opposant le tricolore au Lightning de Tampa Bay. Ils invitent les gens à agiter les drapeaux pendant le match.

Les organisateurs de la manifestation veulent ainsi lancer le signal aux dirigeants du Canadien qu'ils doivent respecter les partisans de l'équipe, qui sont majoritairement des Québécois francophones.

Selon le président du MQF, la nomination de Randy Cunneyworth pour remplacer Jacques Martin est un affront au statut du français comme langue commune au Québec.

Mario Beaulieu y voit « la goutte qui fait déborder le vase » alors que déjà, souligne-t-il, l'usage de l'anglais est prédominant pendant les parties de hockey, tant dans la musique d'ambiance que dans l'animation. Il déplore en outre la quasi-absence de francophones dans les rangs du Canadien.

« C'est inacceptable. [...] Le poste d'instructeur du Canadien est un poste encore plus médiatisé que le premier ministre du Québec [...] On est ici ce soir pour dire : ''respect'' », poursuit le porte-parole du MMF, le comédien Denis Trudel. Selon M. Trudel, cette nomination est un signe supplémentaire du déclin du français au Québec, illustré notamment par l'usage de l'anglais à la Caisse de dépôt et placement du Québec et à la Banque Nationale.

L'ex-joueur de la Ligue nationale de hockey (LNH) Robert Sirois, auteur du livre Le Québec mis en échec, était aussi de la manifestation. Son ouvrage soutient que les francophones sont victimes de discrimination dans la LNH.

Un cas rare

Randy Cunneyworth est le premier entraîneur unilingue anglophone nommé à la barre du Canadien depuis 30 ans. Le dernier entraîneur unilingue anglophone du club avant lui, Bob Berry, a occupé le poste au début des années 80. Il a été remplacé par Jacques Lemaire pendant la saison de 1983-1984.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !