•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Français pourront voter au Canada, insiste la France

Nicolas Sarkozy regarde la mer.

Nicolas Sarkozy regarde la mer.

Photo : AFP / PHILIPPE WOJAZER

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les Français établis au Canada pourront voter aux élections législatives françaises de 2012 à partir du territoire canadien « dans le respect du droit », a déclaré mercredi un porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, alors que le Canada maintient son refus de se voir considéré comme une circonscription de la France.

En prévision des élections françaises de 2012, le président Nicolas Sarkozy a entrepris une réforme constitutionnelle pour créer 11 circonscriptions extraterritoriales à travers le monde. Le Canada est inclus dans une circonscription électorale de l'Amérique du Nord en vertu de cette réforme.

Or, depuis 2008, le Canada interdit qu'un pays étranger l'ajoute à sa liste de circonscriptions électorales. Il s'agit d'une « question fondamentale de souveraineté » pour Ottawa.

La France, elle, estime que cette nouvelle disposition vise seulement à s'adapter à la réalité de la dispersion géographique des citoyens français sur la planète.

En octobre dernier, la Tunisie, qui tenait des élections dans la foulée de la chute du dictateur Ben Ali, s'était elle aussi heurtée au refus du Canada d'autoriser des élections sur son territoire. Néanmoins, bien que le ministère des Affaires étrangères ait affirmé que la tenue du vote n'était pas conforme à la politique canadienne, dans les faits, les Tunisiens qui vivent au Canada ont pu voter dans leur ambassade à Ottawa et dans leur consulat à Montréal, puisqu'il s'agit de locaux diplomatiques et que ceux-ci sont inviolables.

Dans le cas des élections françaises sur le territoire canadien, où l'on recense 70 000 Français expatriés, la présence de files devant l'ambassade ou un consulat pourrait rendre apparent le désaccord entre les deux pays, souligne l'Agence France Presse.

Par ailleurs, il est toujours possible aux Français qui résident à l'étranger de voter par courrier ou par Internet.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !