ICI Radio-Canada

Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le conseil d'administration de Fibrek rejette l'offre de Produits forestiers Résolu

L'usine de Fibrek à Saint-Félicien

L'usine de Fibrek à Saint-Félicien

Radio-Canada

Le producteur de pâte à papier Fibrek (TSX:FBK (Nouvelle fenêtre)) a indiqué mardi que son conseil d'administration recommande aux actionnaires de rejeter l'offre d'achat hostile de 130 millions de dollars faite par Produits forestiers Résolu (anciennement connue sous le nom d'AbitibiBowater). L'avis du conseil a été déposé le 30 décembre.

Pierre Gabriel Côté, président et chef de la direction de Fibrek, a affirmé par communiqué que l'offre de Résolu ne tient « délibérément aucun compte de nouveaux flux de rentrées probables et considérables ». M. Côté soutient que l'offre prive les actionnaires d'une valeur intrinsèque importante à long terme offerte par les perspectives de croissance.

Le président et chef de la direction a notamment fait valoir une augmentation de capacité de 9,5 mégawatts déjà annoncée, et les efforts pour obtenir un contrat d'achat d'électricité aux termes du nouveau programme de cogénération du gouvernement du Québec.

Selon l'entreprise, la vente de cette énergie, à un maximum de 33 mégawatts, à l'usine de Saint-Félicien, au Lac-Saint-Jean, pourrait générer un bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) d'environ 16 millions de dollars.

De plus, Fibrek a dit prévoir générer un BAIIA supplémentaire moyen d'environ 7 millions de dollars par an grâce à un contrat de vente ferme à long terme conclu avec un important producteur de papier tissu pour son approvisionnement en pâte kraft blanchie recyclée.

Pierre Gabriel Côté a aussi soutenu que le temps choisi par Résolu pour son offre non sollicitée tire parti de la turbulence observée sur les marchés boursiers. Selon lui, le cours des actions de Fibrek et les prix sur le marché des pâtes et papiers étaient à ce moment près de leur niveau le plus bas de l'année. Par conséquent, la prétendue prime de 39 % est « illusoire », affirme le président et chef de la direction.

L'offre de Résolu (TSX:ABH (Nouvelle fenêtre)) évalue Fibrek à environ 130 millions de dollars.

Fibrek estime que la proposition de Résolu est une offre « d'initié », puisque la société détient une connaissance approfondie des activités de l'usine de Fibrek de Saint-Félicien, qu'elle a construit, et dont elle a été propriétaire par le passé.

En outre, Résolu est le plus grand fournisseur de copeaux de bois de Fibrek, ce qui représente environ la moitié de ses coûts annuels d'ensemble.

À la Bourse de Toronto, l'action de Fibrek gagnait mardi près de 2 %, à 1,03 $. Le titre de Résolu prenait près de 3 %, à 15,25 $.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Industrie forestière

Économie