•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La grippe aviaire fait une victime en Chine

Des poulets sont tués à Hong Kong par crainte de la grippe aviaire, le 21 décembre 2011
Des poulets sont tués à Hong Kong par crainte de la grippe aviaire, le 21 décembre 2011 Photo: AFP / aaron tam
Radio-Canada

Un homme de 39 ans est décédé de la grippe aviaire dans la ville de Shenzen, ont annoncé les autorités chinoises.

Il s'agit du premier cas à survenir en Chine depuis 18 mois. La victime du virus H5N1 n'aurait pas été en contact avec des volatiles avant de tomber malade, pas plus qu'il n'aurait voyagé hors de la ville dans les récentes semaines, selon les autorités sanitaires de Shenzen.

Hong Kong, non loin, avait relevé mardi son niveau d'alerte à la grippe aviaire et décrété un embargo provisoire sur les importations et la vente de volailles vivantes après la mort, mi-décembre sur son territoire, de trois volatiles porteurs du virus H5N1.

La souche du virus de la grippe aviaire touche les oiseaux, mais peut aussi affecter les êtres humains, chez qui elle est létale à 60 %.

Selon l'Organisation mondiale de la Santé, la grippe aviaire a tué quelque 331 personnes depuis 2003.

La grippe aviaire a été éliminée de la majorité des 63 pays infectés au plus fort de la crise sanitaire en 2006, mais demeure endémique au Bangladesh, en Inde, en Égypte, en Indonésie et au Viêt-Nam.

Selon le ministère chinois de l'Agriculture, le virus H5N1 est très présent dans les marchés de volailles du pays, notamment dans le sud.

Les contaminations par ce virus ont jusqu'ici été transmises de l'animal vers l'homme, mais les scientifiques craignent qu'une mutation ne permette des contaminations d'homme à homme.

Avec les informations de Agence France-Presse, et BBC

International