•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gaspésie-Les Îles : les Matapédiens disent non aux forages exploratoires

gastem
Radio-Canada

Des citoyens de la Matapédia préparent une campagne contre l'exploration et l'exploitation gazières et pétrolières à Saint-Léon-le-Grand.

La compagnie Gastem souhaite effectuer à cet endroit des forages exploratoires en 2012. Les opposants au projet veulent s'inspirer de la campagne menée contre l'entreprise aux Îles-de-la-Madeleine pour passer un message clair à l'entreprise.

Cet automne, 1200 Madelinots ont adressé des lettres aux dirigeants de Gastem afin de leur interdire d'effectuer des travaux sur leur propriété.

Cette campagne a inspiré des Matapédiens, dont l'ex-maire de Saint-Léon-le-Grand, Michel McNicoll. Celui-ci s'oppose farouchement au projet de forage exploratoire de Gastem dans la municipalité. M. McNicoll invite ses concitoyens, propriétaires de lots et de terrains, à manifester leur désaccord.

Michel-McNicollL'ancien maire de Saint-Léon-le-Grand, Michel McNicoll, s'oppose farouchement au projet de forage de Gastem

Gastem voulait effectuer ses travaux d'ici la fin de l'année, mais selon les informations obtenues par Radio-Canada, l'échéancier aurait été remis au mois de mars. Michel McNicoll estime que ce sursis permettra de sensibiliser la population. « Peut-être un comité de 5-6 personnes pour aller chercher des experts », explique l'ancien maire.

Michel McNicoll soutient que l'actuel maire de Saint-Léon-le-Grand, Steve Lamontagne, ne sera pas le bienvenue au sein de ce comité : « Parce que le maire a une entreprise. Il livre du pétrole alors, il y a un paquet de monde dans la municipalité qui dit qu'il y a apparence de conflit d'intérêts. On aimerait mieux que le maire ne soit pas partie prenante dans ce dossier-là. »

Néanmoins, bien que les promesses de Gastem soient reçues avec méfiance, certains résidents estiment qu'elles sont plutôt salutaires puisqu'il s'agit là d'un bon moyen de mettre la main sur des redevances financières.

D'après un reportage de Michel-Félix Tremblay

Est du Québec

Environnement