•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Jeux ont alimenté la dette grecque

jaques-rogge

Jacques Rogge

Photo : AFP / Vanderlei Almeida

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

De l'avis de Jacques Rogge, les Jeux olympiques d'Athènes en 2004 ont alimenté la dette de la Grèce.

« On peut franchement dire que les Jeux de 2004 ont joué un rôle. Si vous regardez la dette extérieure de la Grèce, 2 à 3 % peuvent être attribués aux Jeux », a indiqué le président du Comité international olympique au journal grec Kathimerini mardi.

Selon Rogge, les Jeux « auraient pu être moins coûteux » si les délais pour les travaux avaient été respectés.

La Grèce, premier pays européen victime de la crise de la dette, traverse sa quatrième année de récession. La dette du pays dépasse actuellement les 350 milliards d'euros, soit 160 % du produit intérieur brut.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !