•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Attawapiskat : arrivée retardée des premiers logements d'urgence

Des abris de fortune à Attawapiskat

Des abris de fortune à Attawapiskat

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Radio-Canada

Les deux premières maisons modulaires destinées à la réserve d'Attawapiskat arriveront en retard à Cochrane dans le Nord de l'Ontario. Elles seront livrées jeudi plutôt que mercredi comme prévu.

Les toiles de protection qui recouvrent les maisons se sont envolées en raison des forts vents sur l'autoroute.

Ces unités, fabriquées au Nouveau-Brunswick, ont quitté Fredericton mardi. Elles sont acheminées par camion et par train.

Le président de EHL Homes, l'entreprise embauchée par le gouvernement, Clarence Boudreau, affirme que le transport des maisons de Fredericton au Nouveau-Brunswick à Attawapiskat est très compliqué.

« C'est loin d'être simple, c'est toute une logistique de devoir transporter les maisons du Nouveau-Brunswick à Cochrane sur roues, ensuite en train jusqu'à Moosonee et sur roues à nouveau vers la Première Nation », explique-t-il.

La communauté d'Attawapiskat connaît une crise du logement. Certaines familles habitent entassées dans des roulottes de chantier, alors que d'autres résidents dorment carrément sous la tente.

Chaque maison modulaire compte trois chambres et possède une superficie de 75 mètres carrés.

Échéancier incertain

Les 22 maisons commandées par le fédéral doivent être envoyées à Cochrane d'ici le 31 décembre.

Mais la date de leur arrivée à Attawapiskat est incertaine, parce que le transport jusque dans le Grand Nord dépend de l'ouverture de la route de glace. Cette route pourrait n'être praticable qu'à la fin janvier.

ONU

Pour sa part, un représentant des Nations unies a critiqué le gouvernement fédéral au sujet des conditions de vie dans la communauté autochtone.

Autochtones

Société