•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

GRC : un recours collectif de présumées victimes de harcèlement s'organise

Bob Paulson GRC

Bob Paulson, lors de la cérémonie de passation de commandement qui a fait de lui le 23e commissaire de la GRC le 8 décembre 2011.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Sept avocats de l'Ontario et de la Colombie-Britannique organisent un recours collectif pour les femmes qui auraient été agressées sexuellement au sein de la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Au début novembre, la caporale Catherine Galiford de la GRC a affirmé qu'elle souffrait de choc post-traumatique après avoir été victime de harcèlement sexuel pendant des années alors qu'elle était en poste pour la GRC en Colombie-Britannique.

Rapidement, plusieurs autres policières ont suivi le pas.

L'une d'elles, Kirsta Carle, s'est mise à échanger avec des collègues féminines de la GRC sur Facebook.

Elle explique que partager leurs expériences communes a un effet thérapeutique.

Ce groupe a servi de base à la mise sur pied d'un recours collectif par sept avocats de l'Ontario et de la Colombie-Britannique.

Selon un de ces avocats, David Klien, le recours collectif devrait être déposé en Colombie-Britannique au mois de janvier 2012 et demandera des millions de dollars en dommages et intérêts.

Maître Klien soutient que l'argent ne remplace pas la santé, la famille ou la carrière perdue et que l'obtention d'une compensation financière n'est pas la seule raison qui pousse ces femmes à vouloir porter leur cause devant les tribunaux.

Les policières de la GRC qui voudraient se joindre au recours collectif pourront le faire, et ce, même après que celui-ci sera homologué.

Mardi, une ex-policière de la GRC au Manitoba a elle aussi affirmé publiquement avoir été victime de harcèlement sexuel et de racisme au sein de la GRC pendant ses trente ans de carrière.

Le harcèlement ne sera pas toléré

Lors de son arrivée en poste à la mi-novembre, le nouveau commissaire de la GRC, Bob Paulson, a rapidement averti ses troupes que le harcèlement ne serait pas toléré.

Il leur a également demandé de réagir rapidement lorsqu'une plainte pour harcèlement sexuel est déposée par un membre de la GRC.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario