•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Harfang des neiges et des mers

Un harfang

Photo : Gilles Gauthier

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le symbole aviaire du Québec gardait un secret. Le prédateur terrestre qu'est le harfang des neiges se transforme en chasseur marin l'hiver en se nourrissant de plusieurs espèces d'oiseaux qui se rassemblent sur les plans d'eau libres de glace.

Parmi ces oiseaux figurent les eiders, les hareldes kakawis et les guillemots.

Un harfang est remis en liberté avec un émetteurAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un harfang est remis en liberté avec un émetteur

Photo : Gilles Gauthier/Centre d'études nordiques

Cette découverte a été rendue possible grâce aux chercheurs Jean-François Therrien, Gilles Gauthier et Joël Bêty (Scientifique de l'année 2011 de Radio-Canada), du Centre d'études nordiques, qui ont suivi pendant deux hivers les déplacements hivernaux de neuf harfangs femelles, qu'ils avaient munies d'un émetteur.

Tous ces oiseaux ont passé une partie de l'hiver au large, de 40 à 210 km des côtes, à l'exception d'un seul. C'est en combinant le positionnement GPS des spécimens et des photos satellites que les chercheurs ont pu établir que les harfangs se trouvaient à des endroits libres de glace sur des périodes assez longues pour devoir s'y nourrir.

Selon les recherches, ce sont surtout les adultes qui demeurent dans l'Arctique pendant l'hiver alors que les jeunes effectuent de longues migrations jusqu'au Sud du Québec et aux États-Unis.

Bébé harfangAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un bébé harfang

Photo : Gilles Gauthier

La raison probable? En restant en Arctique, les adultes reproducteurs mettraient les griffes tôt sur les bons endroits au printemps, au moment où les proies se trouvent en abondance.

Le détail de cette étude est publié dans le Journal of Avian Biology.

Saviez-vous que?

En 1987, l'Assemblée nationale lui conférait le titre d'emblème aviaire du Québec. Le harfang symbolise la blancheur des hivers québécois, l'enracinement dans un climat semi-nordique et l'extension sur un très vaste territoire. (Source: Gouvernement du Québec)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !