•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manifestation pour la décriminalisation de la prostitution

Manifestation pour la décriminalisation du travail du sexe à Montréal
Manifestation pour la décriminalisation du travail du sexe à Montréal

Quelques dizaines de personnes ont souligné samedi la 9e Journée internationale de lutte contre les violences faites aux travailleuses du sexe et aux prostituées en manifestant, au centre-ville de Montréal, pour la décriminalisation de ces activités.

Réunies à l'intersection du boulevard Saint-Laurent et de la rue Sainte-Catherine, les manifestantes ont réclamé l'accès à des lieux de travail plus sécuritaires et non isolés, estimant que la décriminalisation est un passage obligé pour atteindre cet objectif.

La criminalisation du travail du sexe crée un rapport antagoniste entre la police et les femmes qui font le travail du sexe. Ça devient extrêmement difficile d'avoir accès à la protection policière et à la justice quand tu es habituée à fuir la police.

Anna-Louise Crago, coordonnatrice clinicienne pour l'organisme de défense des droits des travailleuses du sexe Stella et elle-même travailleuse du sexe

Selon Stella, le risque de violence est encore plus grand pour celles qui sont d'une autre origine ethnique, pour les transexuelles ou pour les travesties. Le groupe a recensé 15 meurtres de travailleuses du sexe au Québec depuis 2001. Entre 2001 et 2005, Statistique Canada a recensé 43 meurtres de prostituées au pays, une donnée qui n'est plus comptabilisée par l'agence fédérale aujourd'hui.

Le gouvernement du Canada s'oppose à la décriminalisation de la prostitution et affirme que ces activités causent du tort aux collectivités et aux prostituées elles-mêmes. Stella interpelle donc les autorités provinciales et municipales pour qu'elles suspendent l'application des lois criminalisant le travail du sexe et favorisent ainsi la mise en place de lieux plus sécuritaires pour les prostituées.

La prostitution n'est pas considérée comme illégale au Canada. Toutefois, tout ce qui s'y rapporte l'est. Cette situation a même été jugée « bizarre » par la Cour suprême du Canada.

Ottawa a porté en appel un jugement rendu par la Cour supérieure de l'Ontario, en septembre 2010, qui invalidait certaines dispositions de la loi canadienne restreignant la prostitution. La juge Susan Himel avait estimé que les lois forçaient les prostituées « à choisir entre leur liberté et leur droit à la sécurité, tel que garanti par la Charte canadienne des droits et libertés ».

Le gouvernement ontarien a appuyé la démarche d'appel du fédéral. La Cour d'appel de l'Ontario avait accepté de maintenir la loi telle quelle jusqu'à ce que l'appel soit entendu.

À l'autre bout du globe

En Nouvelle-Zélande, la prostitution est décriminalisée depuis 2003. Voyez un reportage de l'émission Une heure sur Terre à ce sujet.

Avec des informations de Myriam Fimbry

Avec les informations de La Presse canadienne

Société