•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Environnement : Stephen Harper à la défense des sables bitumineux

Le premier ministre Stephen Harper.

Stephen Harper écoutant la question d'un journaliste lors de sa conférence de presse à la Maison Ronald McDonald de Toronto.

Photo : La Presse canadienne / Pawel Dwulit

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

En déplacement à Toronto, le premier ministre Stephen Harper a rappelé vendredi que les sables bitumineux de l'Alberta étaient capitaux pour l'économie canadienne. Il a ajouté que son gouvernement allait mettre les bouchées doubles pour combattre la désinformation dont le pétrole albertain serait victime.

Répondant à une question d'un journaliste sur l'entreprise agroalimentaire Chiquita Brands, qui a prévenu qu'elle n'utiliserait plus de carburant provenant de l'Ouest canadien, le chef du gouvernement canadien a affirmé que de fausses informations circulaient au sujet de l'impact de l'or noir de l'Alberta, accusé des pires maux environnementaux.

Selon Stephen Harper, la réalité est tout autre. « Les émissions de nos sables bitumineux sont comparables à celles des autres pétroles lourds et l'industrie continue d'investir pour réduire ses émissions », a-t-il souligné, avant d'annoncer que son cabinet allait faire le nécessaire pour diffuser la « vraie information » à ce sujet.

L'entreprise américaine Chiquita Brands a annoncé jeudi qu'elle rejoignait un groupe constitué de 13 autres compagnies - dont Gap, Levi Strauss et Timberland - et d'une ville - Bellingham, dans l'État de Washington - qui cherchent à réduire leur empreinte écologique. « Nous sommes déterminés à faire en sorte que nos prestataires de transport évitent d'utiliser, si possible, des carburants des raffineries de sables bitumineux », a indiqué le vice-président de Chiquita, Manuel Rodriguez. Le géant des cosmétiques Avon et la chaîne de pharmacies américaines Walgreen's ont pris des engagements similaires ciblant les sables bitumineux.

C'est l'un des secteurs parmi les plus créateurs d'emplois, non seulement dans le secteur pétrolier, mais dans tout le pays, dans les industries et les services, et ce gouvernement continuera à tout faire pour promouvoir le centre énergétique du Canada.

Stephen Harper

Faisant fi de ces prises de position, le député de Calgary-Sud-Ouest a réaffirmé sa croyance dans l'industrie pétrolière de sa province d'origine. Au regard de la demande mondiale, comme de la demande nord-américaine, « il est clair que le besoin pour cette énergie est énorme », a estimé le premier ministre Harper qui reste « confiant pour l'avenir » des sables bitumineux et leur capacité à générer de la richesse pour l'économie canadienne.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !