•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvel espoir d'élargir les services de l'hôpital de Caraquet

Hôpital de Caraquet

L'hôpital de Caraquet.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les médecins de l'hôpital de Caraquet, au Nouveau-Brunswick, se disent prêts à travailler pour le rétablissement du service d'urgence et l'arrêt d'ambulance.

Le 4 décembre dernier, la Dre Renelle Chiasson, chef du département de médecine familiale et d'urgence de la Péninsule acadienne, a écrit au ministère de la Santé. Dans sa lettre de plus de deux pages, on peut lire le passage suivant:

Les médecins sont arrivés à un consensus et sont prêts à travailler en équipe pour le rétablissement du service d'urgence avec arrêt d'ambulance à Caraquet.

Passage d'une lettre de la Dre Renelle Chiasson

Le 30 novembre, les médecins de Caraquet et de Tracadie-Sheila ont rencontré la direction du Réseau de santé Vitalité. La direction aurait alors confirmé que l'hôpital de Caraquet disposait d'un nombre suffisant d'infirmières pour l'équipe médicale des urgences.

Le ministère de la Santé aurait aussi garanti deux postes d'urgentologues supplémentaires, et le Réseau aurait annoncé qu'il prévoyait embaucher du personnel de laboratoire d'ici l'été prochain.

De plus, le réaménagement des horaires devrait éliminer le risque que trop de médecins soient absents en même temps dans la Péninsule acadienne.

Fredericton recommande la patience

Depuis la réception de cette lettre, toutefois, le ministère de la Santé n'a pas bougé. Le député libéral de Caraquet, Hédard Albert, s'interroge. « Je ne comprends pas pourquoi ce retard. On voit d'après les lettres, d'après les médecins, qu'ils sont prêts à aller de l'avant. Donc, que la ministre l'annonce », demande-t-il.

La ministre de la Santé, Madeleine Dubé, invite la communauté à attendre encore un peu. « Je sais que la population est en attente, bien entendu. Donc, dans les meilleurs de mes moyens, le plus rapidement possible, je vais quand même donner une réponse finale à la population », dit-elle.

Madeleine DubéAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Madeleine Dubé, ministre de la Santé du Nouveau-Brunswick.

Il reste encore deux étapes à franchir avant l'annonce de cette décision, explique la ministre. « Maintenant, on a une dernière discussion à avoir avec Vitalité, une décision gouvernementale à prendre et rendre publique. Donc, j'estime qu'on devrait quand même être sensiblement prêts à le faire très, très bientôt », précise Mme Dubé.

Si le projet satisfait les critères du gouvernement, c'est-à-dire s'il est viable à long terme, l'urgence et le service d'ambulance à Caraquet pourraient être en place dès l'été prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie