•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une jeune d'Attawapiskat plaidera devant l'ONU

Chelsea Edwards, une jeune étudiante de 16 ans, originaire d'Attawapiskat.

Chelsea Edwards, une jeune étudiante de 16 ans, originaire d'Attawapiskat.

Photo : Frédéric Pepin

Radio-Canada

Chelsea Edwards, âgée de 16 ans, ira à Genève en février pour présenter devant l'ONU un rapport sur les droits des jeunes autochtones du Canada.

Avec d'autres jeunes autochtones, elle demandera à l'ONU de mettre la pression sur le gouvernement canadien pour améliorer les conditions d'études dans les écoles des réserves de tout le pays.

Bien qu'originaires d'Attawapiskat, les parents de Chelsea Edwards ont préféré envoyer leur fille dans une école secondaire à 300 kilomètres de la maison familiale. Dans leur communauté, les cours sont donnés dans des portatives mal isolées et insalubres. Il y fait si froid que les élèves doivent garder leur manteau.

Malgré sa détermination, la distance qui la sépare de sa famille est parfois difficile à supporter pour Chelsea Edwards.

Très souvent, j'aimerais juste faire mes bagages et retourner à la maison.

Chelsea Edwards, étudiante au secondaire originaire d'Attawapiskat

Et c'est pour défendre ses et ceux des siens qu'elle se présentera devant l'ONU. L'étudiante au secondaire souhaite qu'ils puissent aller dans des écoles comparables à celles auxquelles la majorité des Canadiens ont accès.

Des programmes déficients

Les locaux ne sont pas les seuls à souffrir de graves lacunes, selon John Corbett, ancien enseignant dans les réserves. «  Malheureusement, nous sommes aussi très limités dans la matière que l'on enseigne dans les écoles des Premières Nations, témoigne-t-il. Le gouvernement doit vraiment écouter ce que nos jeunes ont à dire. » Aujourd'hui, il habite à Timmins, une décision qu'il a prise pour l'éducation de ses enfants.

Le député fédéral de la circonscription Timmins-Baie James, Charlie Angus, a salué l'initiative de Chelsea Edwards.

De son côté, le ministre des Affaires autochtones John Duncan a confirmé que la construction de la nouvelle école primaire d'Attawapiskat commencera au printemps.

Il y aurait des besoins similaires dans une quarantaine de réserves autochtones au pays.

Autochtones

Société