•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Baisse importante des revenus et des profits pour RIM

blackberry

blackberry

Photo : La Presse canadienne / Victor Martello

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Research in Motion (RIM) a annoncé ses résultats financiers du troisième trimestre jeudi, après la fermeture des marchés. L'entreprise ontarienne voit une nette diminution de ses revenus et de ses profits comparés à la même période l'an dernier.

RIM déclare un profit de 265 millions de dollars américains, ou 51 ¢ par action, contre 911 millions, ou 1,74 $ par action, pour le même trimestre en 2010. Quant aux revenus de l'entreprise, ils totalisent 5,17 milliards au troisième trimestre. Ils étaient de 5,5 milliards l'an passé.

RIM affirme que 75 millions de personnes utilisent actuellement le BlackBerry à travers le monde.

Une année difficile

Selon les analystes, RIM est toujours profitable, avec des ventes annuelles de 20 milliards de dollars. Toutefois, face à la compétition féroce livrée aux BlackBerry par Apple et son iPhone, ainsi que par les applications Android, RIM commence à perdre d'importantes parts de marché. Afin de redevenir concurrentielle, RIM compte d'ailleurs offrir aux consommateurs une gamme de téléphones utilisant un nouveau système d'exploitation au début de 2012.

En plus de voir l'intérêt diminuer pour ses téléphones intelligents, RIM éprouve de la difficulté à vendre ses tablettes électroniques PlayBook. Le surplus des stocks devrait d'ailleurs entraîner pour l'entreprise une charge comptable de 485 millions de dollars américains au troisième trimestre.

Research in Motion a abaissé le prix de sa tablette à 199 $ le mois dernier, et souligne que d'autres activités promotionnelles seront nécessaires pour parvenir à écouler les stocks. Le prix pourrait donc encore être réduit. L'entreprise s'engage également à offrir gratuitement l'installation de la nouvelle version du logiciel d'exploitation pour la tablette, qui se fait attendre, et qui devrait être disponible en février 2012.

Les revenus du troisième trimestre devraient aussi être affectés par les coûts de 50 millions de dollars liés à la panne mondiale majeure qui a paralysé les services de RIM en octobre dernier.

L'action de RIM a perdu 74 % de sa valeur depuis le début de l'année. Pour réduire ses coûts d'exploitation, RIM a éliminé près de 2000 emplois en juillet, soit 11 % de ses effectifs.

Une gestion décriée

RIM subit de la pression du côté de certains de ses actionnaires. Ceux-ci demandent depuis des mois à RIM de remplacer les deux directeurs, Mike Lazaridis et Jim Balsillie, qui partagent tous les deux les rôles de président du conseil d'administration et celui de président-directeur général. À défaut de les remplacer, ils demandent au moins que leurs rôles soient bien séparés.

La vente de l'entreprise, en tout ou en partie, a également été suggérée par les actionnaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !