•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CRTC met fin au monopole de NorthwesTel dans les territoires

Un téléphone intelligent
Radio-Canada

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) autorise la concurrence au sein du marché de la téléphonie locale dans le Nord.

Le CRTC a annoncé mercredi que les résidents de nombreuses régions du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut pourront choisir parmi des fournisseurs de services téléphoniques concurrents à compter du 1er mai 2012.

De plus, le CRTC a rejeté la demande de NorthwesTel qui voulait augmenter de 2 $ les tarifs de ses services téléphoniques locaux résidentiels et d'affaires.

Selon le CRTC, une telle augmentation n'est pas justifiée et n'est pas conforme au régime actuel de réglementation.

Le CRTC a également constaté que NorthwesTel n'avait pas suffisamment investi dans son réseau, malgré son fort rendement financier des dernières années, et craint que les infrastructures vieillissantes de l'entreprise n'influent sur la qualité et la fiabilité de son service.

Les résidants du Nord méritent d'avoir accès à des services fiables et de haute qualité comme ceux offerts dans le reste du pays.

Leonard Katz, vice-président des Télécommunications au CRTC

NorthwesTel doit soumettre un plan de modernisation de son réseau au CRTC d'ici six mois.

Selon Andrew Robulack, un consultant en télécommunications du Yukon et critique de longue date de NorthwesTel, la décision pourrait forcer cette compagnie à fermer boutique, car il note qu'elle aura de la difficulté à affronter la compétition.

Les responsables de NorthwesTel réservent leurs commentaires en attendant d'avoir eu l'occasion d'étudier la décision du CRTC.

Colombie-Britannique et Yukon

Économie