•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quatre députés se joindront à la CAQ la semaine prochaine

En haut : Daniel Ratthé et Benoît Charette; en bas : Éric Caire et Marc Picard.

En haut : Daniel Ratthé et Benoît Charette; en bas : Éric Caire et Marc Picard.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les ex-adéquistes Éric Caire et Marc Picard, ainsi que les ex-péquistes Benoît Charette et Daniel Ratthé, annonceront, la semaine prochaine, leur adhésion à la Coalition avenir Québec (CAQ).

Ces députés ne cachaient pas, depuis plusieurs mois, leur intérêt pour la CAQ. Ainsi, à la reprise des travaux parlementaires, à la mi-février, le parti de François Legault pourrait compter sur huit députés.

Les quatre députés qui siègent actuellement comme indépendants se joindraient aux quatre députés actuels de l'Action démocratique du Québec (ADQ), soit Gérard Deltell, François Bonnardel, Sylvie Roy et Janvier Grondin.

Ce scénario est évidemment conditionnel à l'approbation du mariage entre les deux partis politiques par les 2521 membres de l'ADQ. Les détails de cette consultation des membres doivent d'ailleurs être dévoilés mercredi matin.

Mardi, le chef de l'ADQ, Gérard Deltell, et celui du CAQ, François Legault, ont annoncé la fusion des deux partis.

Peu après avoir assisté mercredi à l'assermentation de son nouveau député de Bonaventure, Damien Arsenault, le premier ministre Jean Charest a répété que cette fusion sème la confusion au sein de la population, et que l'ADQ a vendu ses idées et ses principes au rabais.

« Il y a un malentendu profond qui est en train de s'installer. Un chef de parti politique, M. Legault, se décrit lui-même comme étant un souverainiste de gauche qui veut prendre le contrôle d'un parti populiste de droite. Ce n'est pas par accident qu'il y a de la confusion. Ce ne sera pas la Coalition [avenir Québec], ce sera la confusion », a dit M. Charest.

La CSQ se méfie de François Legault

Le président de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), Réjean Parent, a exprimé sa méfiance à l'endroit du chef de la CAQ, un millionnaire qu'il juge résolument « à droite ». M. Legault est bien loin des préoccupations de la classe moyenne, a soutenu le leader syndical en entrevue à La Presse Canadienne.

« J'ai le sentiment que M. Legault c'est l'homme de [Pierre Karl] Péladeau. J'ai le sentiment que c'est quelqu'un qui est porté vers une vision richissime et d'entrepreneurs qui sont embarrassés par les droits syndicaux ».

M. Parent s'inquiète particulièrement de la proposition de la CAQ d'instaurer « le salaire au mérite » chez les enseignants et du « virage » en faveur du privé dans le système de santé.

Vote postal à l'ADQ

Le président-directeur général de l'ADQ, Christian Lévesque, a présenté mercredi la mécanique de votation à laquelle les membres de l'Action démocratique sont conviés pour donner suite au projet de fusion avec la CAQ.

Le vote se tiendra par voie postale sous la supervision de la firme Raymond Chabot Grant Thornton. L'entente de principe avec la CAQ ainsi qu'un bulletin de vote et une enveloppe-réponse affranchie seront envoyés aux membres de l'ADQ entre le 2 et le 6 janvier 2012.

Les membres auront jusqu'au 19 janvier, 17 heures, pour faire parvenir leur bulletin de vote à la firme Raymond Chabot Grant Thornton. Les résultats seront annoncés le 22 janvier en point de presse.

« Tout a été fait pour assurer une démarche transparente et efficace. Je suis certain que les militants et les sympathisants l'apprécieront, et agiront de façon à ce que les échanges se fassent dans les meilleures conditions possible. Je compte évidemment sur la participation de l'ensemble des membres de l'Action démocratique du Québec, et je les invite à voter en grand nombre », a déclaré M. Lévesque.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !