•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le réalisateur québécois Jean-Paul Fugère est mort

Une image du téléroman La famille Plouffe

Une image du téléroman La famille Plouffe

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le réalisateur de télévision Jean-Paul Fugère est mort dimanche à l'âge de 90 ans.

Né à Montréal en 1921, Jean-Paul Fugère s'initie d'abord au théâtre comme comédien dans la troupe des Compagnons de Saint-Laurent à la fin des années 1940.

Il entre à Radio-Canada en 1952 comme régisseur et réalise son premier téléthéâtre, L'annonce faite à Marie de Claudel, quelques mois plus tard.

Jean-Paul Fugère remporte le trophée de la meilleure réalisation au Gala des splendeurs en 1955 pour l'émission La famille Plouffe.

Les téléthéâtres ont fait le prestige de la télévision de Radio-Canada, et c'est en grande partie à Jean-Paul Fugère qu'on le doit.

Il a réalisé une centaine de téléthéâtres au cours des 40 dernières années. Il a non seulement mis le théâtre classique et contemporain à la portée du grand public, mais également révélé de jeunes auteurs.

M. Fugère et ses collègues ont permi à des comédiens tels André Laurendeau, Marie-Emma et Guy Dufresne de jouer dans ses réalisations.

Claude Jasmin, Marcel Sabourin, Victor-Lévy Beaulieu et Jacques Poulin ont pu faire, grâce à lui, leurs premières armes au téléthéâtre (Les cuisines, In Terra Aliena ou encore Les grandes marées).

Au cours de sa carrière, M. Fugère a allié l'intelligence, la conscience sociale, la sensibilité et la rigueur.

En plus de sa carrière artistique florissante, M. Fugère fut l'un des dirigeants de l'Association des réalisateurs qui, en 1958 et en 1959, organisa la grève des réalisateurs, dont l'impact fut majeur sur la définition du syndicalisme et des droits des syndiqués au Canada.

La famille recevra les condoléances au : Centre funéraire Côte-des-Neiges, 4525, chemin de la Côte-des-Neiges, à Montréal.
Le dimanche 18 décembre 2011 de 14h à 17h et de 19h à 21h, ainsi que le lundi 19 décembre 2011 de 14h à 15h suivi d'une cérémonie en la chapelle du centre funéraire.
Au lieu de fleurs, des dons à Dystrophie musculaire Canada, section Québec ou à la Fondation Rêves d'enfants seraient appréciés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !