ICI Radio-Canada

Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Indonésie menace de bloquer l'accès aux services du BlackBerry

Téléphones BlackBerry

(archives)

Photo : AFP / Damien Meyer

Radio-Canada

Les ennuis du fabricant canadien du BlackBerry, Research in Motion (RIM), se poursuivent en Indonésie.

Moins d'un mois après avoir été impliquée dans une émeute à la suite d'une promotion publicitaire qui a mal tourné, RIM est menacée par le gouvernement indonésien d'une fermeture de ses services de transmission de données dans tout le pays.

L'Indonésie reproche au fabricant canadien d'avoir manqué à sa parole d'installer des services locaux dans le pays, selon le Jakarta Post. Le gouvernement pressait RIM depuis le début de l'année d'établir de tels centres afin de surveiller les données transmises par les utilisateurs indonésiens.

RIM aurait signifié au gouvernement, la semaine dernière, qu'il installera plutôt un réseau de routeurs en Indonésie, préférant construire le centre de données à Singapour.

Heru Sutadi, de l'agence indonésienne des télécommunications, a indiqué au Jakarta Post que la décision de RIM aurait comme conséquence la fin des services Internet et de messagerie fournis par BlackBerry. M. Sutadi reproche à RIM son manque de coopération dans le dossier.

RIM a publié un communiqué samedi pour se défendre. L'entreprise dit avoir envoyé une lettre aux autorités indonésiennes en septembre pour leur annoncer qu'elle s'était « occupée de toutes demandes » formulées par le gouvernement du pays au début de 2011. Elle ajoute être toujours en discussions au sujet d'« un nouvel investissement en Indonésie qui aiderait la croissance et l'essor du secteur du logiciel du pays. »

L'Indonésie est plus vaste marché de RIM en dehors de l'Amérique du Nord. L'entreprise canadienne y compte environ six millions d'utilisateurs, ce qui en fait le service le plus populaire dans ce pays de l'Asie du Sud-Est.

Il a quelques jours, la police avait annoncé que le chef des activités indonésiennes de RIM, Andrew Cobham, pourrait être accusé en lien avec une promotion publicitaire qui a viré à l'émeute, faisant une dizaine de blessés. Une échauffourée a éclaté le 25 novembre, lors du lancement du BlackBerry Bold 9790 à Jakarta. Les 1000 premiers clients pouvaient obtenir l'appareil à moitié prix. Certains observateurs ont rapporté que 5000 personnes se sont présentées à l'événement.


Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Télécommunications

Économie