•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des milliers de Russes dans la rue contre la réélection du parti de Poutine

Les contestataires rassemblés sur la place Bolotnaïa, dans le centre de Moscou

Les contestataires rassemblés sur la place Bolotnaïa, dans le centre de Moscou

Photo : AFP / Alexander Nemenov

Radio-Canada

Des dizaines de milliers de Russes ont manifesté samedi à Moscou et en province pour dénoncer les fraudes électorales aux législatives de dimanche dernier qui ont consacré la victoire du parti Russie unie de Vladimir Poutine.

Les citoyens ont notamment répondu à de nombreux appels à la mobilisation dans tout le pays qui ont été lancés sur les réseaux sociaux.

À un jet de pierre du rassemblement autorisé dans la capitale, le correspondant de Radio-Canada Jean-François Bélanger estimait que la Russie n'avait pas connu une manifestation d'une telle ampleur depuis le putsch communiste avorté contre Mikhaïl Gorbatchev, en 1991. Sur la place Bolotnaïa, il y avait 25 000 personnes, selon la police, entre 60 000 et 100 000, selon l'opposition.

« Rendons au pays les élections! », « Exigeons un nouveau décompte des voix! », était écrit sur des banderoles déployées dans la foule.

Plusieurs représentants de l'opposition se sont adressés au public, un mélange hétéroclite allant des libéraux à l'extrême gauche en passant par les nationalistes du mouvement Les Russes.

Mais la mobilisation est essentiellement citoyenne. Elle rassemble plusieurs regroupements de la société civile unis contre le pouvoir en place malgré leurs divergences de vues. La plupart des gens à qui Jean-François Bélanger a parlé ont affirmé qu'ils participaient à une manifestation pour la première fois.

Leur colère a pris le pas sur les craintes suscitées par la répression lors des rassemblements de cette semaine et l'imposant dispositif policier mis en place en prévision de samedi. Un journaliste de l'AFP a fait état de centaines de camions de police antiémeute et de fourgons cellulaires dans le centre de Moscou ainsi que d'un hélicoptère qui survolait la zone à basse altitude.

La foule à MoscouAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La foule à Moscou

Photo : AFP / Yuri Kadobnov

Ailleurs au pays

À Saint-Pétersbourg, la police a évalué à 10 000 le nombre de personnes qui ont manifesté dans le centre-ville, scandant tantôt « La Russie sera libre! », tantôt « Poutine : voleur! ».

En raison des nombreux fuseaux horaires, des manifestations avaient commencé plusieurs heures plus tôt ailleurs dans l'est du pays et en Sibérie, notamment dans les villes de Vladivostok, Tcheliabinsk, Tomsk, Barnaoul, Orenbourg, Khabarovsk, Kemerovo, Blagovechtchensk, Tchita et Oulan-Oudé. Selon l'opposition libérale, la mobilisation a eu lieu dans 90 villes du pays.

Le Journal officiel russe a publié samedi les résultats officiels des élections, confirmant la victoire de Russie unie avec 49,32 % des suffrages et une majorité absolue de 238 élus sur 450 à la Chambre basse.

À l'issue du scrutin, les observateurs de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) avaient noté des irrégularités « fréquentes » et « de sérieuses indications de bourrage des urnes ». Ces élections et la répression des manifestations qui ont eu lieu dans la foulée ont été vivement critiquées, notamment par les États-Unis, l'Union européenne, la France et l'Allemagne.

Jeudi, Vladimir Poutine a accusé les États-Unis d'être derrière le mouvement de contestation en Russie, alléguant qu'ils ont versé « des centaines de millions de dollars » pour semer le « chaos ». Washington a nié toute ingérence, affirmant ne défendre que le droit des populations à « exprimer leurs opinions et leurs aspirations démocratiques ».

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

International