•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Opportunity fait encore des découvertes

Le dépôt dans l'ombre de l'une des caméras d'Opportunity.

Le dépôt dans l'ombre de l'une des caméras d'Opportunity.

Photo : NASA/JPL-Caltech

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le robot martien Opportunity a trouvé un matériau brillant qui ressemble beaucoup à un minerai appelé sulfate de calcium et qui se serait déposé sur le sol à partir d'eau liquide.

Si cette nouvelle se confirme, le robot aura apporté la preuve la plus manifeste à ce jour de la présence d'activité hydraulique sur la planète voisine de la Terre.

Vue rapprochée du dépôtAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Vue rapprochée du dépôt de gypse

Photo : NASA/JPL-Caltech

Cette découverte permettra ainsi de mieux comprendre l'histoire des environnements humides sur Mars.

La mission d'Opportunity à la surface de Mars devait initialement durer trois mois, mais le robot, bien que fragilisé, récolte toujours des données après huit ans. Son jumeau, Spirit, a lui aussi connu une mission plus longue que prévu, mais est hors d'usage depuis l'an dernier.

Depuis son atterrissage dans la plaine Meridiani en janvier 2004, Opportunity a parcouru plus de 30 km et s'est même rendu sur le bord d'un cratère nommé Endeavour. C'est la première fois qu'il découvre du sulfate de calcium sur son parcours.

Ce n'est toutefois pas la première fois que des sulfates sont détectés sur Mars. On en avait découvert d'autres preuves sous la forme de sable soufflé d'origine inconnue. Ce dépôt semble cependant s'être formé à l'endroit exact où il a été découvert, explique Steve Squyres, de l'Université Cornell.

Le dépôt est large de 1 à 2 centimètres et long de 40 à 50 cm.

Les responsables de la mission pensent que le minerai se serait probablement formé à partir de calcium laissé par de l'eau séchée sur des roches volcaniques et du soufre. Il se serait initialement formé dans une fracture souterraine avant d'être exposé à la surface.

Une représentation artistique du robot Curiosity sur MarsAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une représentation artistique du robot Curiosity sur Mars

Photo : La Presse canadienne / NASA/JPL-Caltech

La NASA a lancé une autre mission robotisée vers la planète Mars en novembre. La sonde Curiosity pèse 900 kg et mesure près de 2 m de haut. Elle est montée sur six roues et dotée des équipements les plus lourds et les plus complexes jamais envoyés sur une autre planète. Elle doit se poser sur Mars en août 2012 au pied d'une montagne de 5000 m de haut à l'intérieur du cratère Gale, qui mesure 155 km de diamètre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !