•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Guns N' Roses et Red Hot Chili Peppers au Temple de la renommée du rock n' roll

Axl Rose, chanteur de Guns N' Roses, lors d'un concert à Abou Dhabi, aux Émirats arabes unis, en décembre 2010

Axl Rose, chanteur de Guns N' Roses, lors d'un concert à Abou Dhabi, aux Émirats arabes unis, en décembre 2010

Photo : AP/Nousha Salimi/archives

Radio-Canada

Le Temple de la renommée du rock'n roll a annoncé mercredi que les groupes Guns N' Roses, Red Hot Chili Peppers et Beastie Boys seront parmi les artistes intronisés lors de sa cérémonie annuelle, le 14 avril prochain à Cleveland.

Guns N'Roses, dont l'album Appetite for destruction, sorti en 1987, est considéré comme un classique du rock, ne compte plus dans ses rangs qu'un membre original, le controversé chanteur Axl Rose. Son dernier album Chinese Democracy, sorti en 2008 après 15 ans d'attente, a reçu un accueil plutôt tiède.

Red Hot Chili Peppers, lors d'un concert à Londres, en novembre 2011

Red Hot Chili Peppers, lors d'un concert à Londres, en novembre 2011

Photo : AP/Jonathan Short

Des rumeurs concernant une éventuelle réconciliation avec les deux autres membres les plus connus du groupe, le guitariste Slash et le bassiste Duff McKagan, surgissent régulièrement. Ces derniers mènent toutefois leurs propres activités musicales, McKagan ayant notamment créé une firme de consultants en gestion financière pour musiciens.

Red Hot Chili Peppers, dont le noyau formé par le chanteur Anthony Kiedis, le bassiste Flea et le batteur Chad Smith est toujours intact, a pour sa part lancé cette année son 10e album, I'm with you. La formation avait connu un sommet de popularité au début des années 1990 avec son album Blood Sugar Sex Magik, aidé par la ballade Under the bridge et un son funk-métal qui rivalisait avec ses contemporains californiens Primus et Infectious Grooves.

Les Beastie Boys

Les Beastie Boys

Photo : AP/Thomas Rabsch/Nasty Little Man

Originaires du quartier de Brooklyn, à New York, les Beastie Boys, quant à eux, ont su marier hip-hop et attitude punk au cours des années 1980, créant des hymnes comme Fight for your right (to party) et No sleep till Brooklyn. Leur album Ill Communication, en 1994, devait consacrer leur statut d'innovateurs, laissant en héritage la célèbre chanson Sabotage.

Le Temple de la renommée du rock n' roll accueillera aussi en ses murs les groupes britanniques The Small Faces et The Faces, dont le chanteur Rod Stewart et le guitariste des Rolling Stones Ronnie Wood ont fait partie. L'auteure-compositrice-interprète Laura Nyro et le musicien folk-rock Donovan seront également intronisés.

Le groupe The Cure et la chanteuse Donna Summer n'ont toutefois pas été retenus.

Avec les informations de Associated Press

Musique

Arts