•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les citoyens de Lorraine prêts à payer pour protéger leur forêt

La forêt du Grand Coteau.

La forêt du Grand Coteau est tapissée de sentiers pédestres ouverts aux promeneurs.

Radio-Canada

La Ville de Lorraine, au nord de Montréal, achètera une partie de la forêt du Grand Coteau, sur laquelle des promoteurs projetaient de construire un développement résidentiel.

Dimanche soir, lors d'un référendum organisé par la Ville sur l'avenir de ce boisé, 72 % des citoyens ont approuvé l'achat du terrain par les autorités municipales pour en assurer la protection.

Ces citoyens ont accepté par le fait même une augmentation annuelle d'environ 70 $ de leur compte de taxe pendant 25 ans afin de financer cet achat.

Depuis plusieurs années, des voix s'élevaient parmi les citoyens pour que cette portion de forêt, d'une superficie de 40 000 mètres carrés, soit préservée.

Le développement de ces terrains était gelé depuis 2007 en raison d'une mesure spéciale adoptée par la ville. Elle venait à échéance cet automne et sans l'approbation d'achat des résidents, rien n'aurait empêché les promoteurs, propriétaires du terrain, de développer ce secteur.

La décision prise dimanche soir par les citoyens réjouit le maire de Lorraine, Ramez Ayoub : « Personnellement, comme citoyen de Lorraine, j'étais pour la forêt. Ça rejoint mes convictions. Je souhaitais avoir un mandat clair, et il est clair ».

Quant au taux de participation à ce référendum, il s'établit à 38 %. Un chiffre jugé appréciable par le maire Ayoub, qui rappelle que tous les citoyens concernés ont eu l'occasion de se prononcer et qu'il fallait se donner la peine de le faire.

« Celui qui ne dit mot consent. Quelque part, les gens avaient l'opportunité de s'exprimer, ils ne l'ont pas fait, donc ils laissent la majorité qui s'est exprimée, qui est de 38 %, s'exprimer pour la population », explique Ramez Ayoub.

En orangé, la zone qui fait l'objet d'un référendum le 4 décembre à LorraineAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

En orangé, la zone qui fait l'objet d'un référendum le 4 décembre à Lorraine

Photo : Google Earth / Romain Lamour

D'après un reportage de Vincent Champagne

Environnement