•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plaidoyer pour améliorer le sort des personnes handicapées

Chaise roulante
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À l'occasion de la Journée internationale des personnes handicapées, la Confédération des organismes de personnes handicapées du Québec (COPHAN) a interpellé samedi le ministère des Services sociaux pour dénoncer une détérioration des services qui lui sont offerts.

Le directeur général de la COPHAN, Richard Lavigne, affirme que les centres de réadaptation sont ainsi forcés de transférer certains services aux Centres de santé et de services sociaux (CSSS), et que parfois, ces services disparaissent.

Selon lui, c'est notamment le cas des activités de jour pour les personnes handicapées de 21 ans et plus. « À cause de ce nouveau partage des responsabilités là, on remarque une tendance à confier ce genre de mandat là aux CSSS », explique Richard Lavigne.

« Or, les CSSS n'ont ni les connaissances ni les budgets pour soutenir les gens. Alors ce qu'ils font de plus en plus, c'est qu'ils demandent à des groupes communautaires, par exemple, de prendre la relève. Et ça se traduit par toutes sortes de situations, mais la plus importante, c'est que les gens sont souvent laissés à eux-mêmes », déplore-t-il.

La COPHAN réclame donc une rencontre avec la ministre déléguée aux Services sociaux, Dominique Vien, pour lui faire part de la situation.

Le Québec compte 760 000 personnes handicapées, qui présentent différents types de déficiences physiques ou intellectuelles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !