•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa dit à Service Canada d'autoriser les décorations de Noël

Un bureau de Service Canada
Radio-Canada

La ministre fédérale des Ressources humaines, Diane Finley, a envoyé vendredi une directive aux fonctionnaires fédéraux les autorisant à décorer leurs locaux pour Noël.

Elle annule ainsi une décision du directeur de Service Canada au Québec qui avait interdit à ses employés, il y a trois semaines, de décorer les espaces publics à l'approche des Fêtes pour ne pas heurter les sensibilités religieuses.

Diane Finley affirme que cet avis n'était pas autorisé et qu'il ne reflétait pas les valeurs canadiennes. « Nous avons une tradition très, très longue de fêter Noël, ici, au Canada. Même hier soir, à l'illumination des édifices parlementaires, le premier ministre du pays a souhaité à tout le monde un joyeux Noël », avait affirmé la ministre à la Chambre des communes, où la question avait rebondi vendredi.

La mesure s'était s'attirée des critiques, notamment du député libéral Denis Coderre qui s'était outré de la situation.

Il est temps qu'on remette la switch du jugement à on. Vu que le premier ministre aime ça, mettre des couronnes partout, il peux-tu mettre des couronnes de Noël?

Denis Coderre, député libéral
Rachida Azdouz, spécialiste des accommodements raisonnables.Rachida Azdouz

« La tolérance ne va pas jusque-là. On n'est pas obligé de gommer sa propre spécificité culturelle au nom de la tolérance », avait quant à elle fait valoir Rachida Azdouz, psychologue spécialiste en relations interculturelles à l'Université de Montréal.

« Au contraire, ça génère de l'intolérance, puisque la société majoritaire considère que des minorités imposent leurs propres pratiques et empêchent la majorité d'exprimer les siennes alors que les immigrants n'ont rien demandé », déplorait-elle.

Politique