ICI Radio-Canada

Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Budget de Montréal : hausse moyenne de 3 % des taxes pour les propriétaires

Le maire Tremblay présente le nouveau budget de Montréal.

Le maire Tremblay présente le nouveau budget de Montréal.

Photo : Luc Lavigne

Radio-Canada

L'administration du maire Gérald Tremblay a déposé mercredi matin un budget 2012 empreint de sobriété, qui s'inscrit dans la continuité des efforts entrepris par la Ville l'an dernier pour tenter de freiner l'augmentation de ses dépenses.

Le budget sera présenté et soumis à l'adoption du conseil municipal le 13 décembre prochain.

L'administration Tremblay augmentera de 2,5 % son taux de taxation foncière en plus de hausser de 0,5 % la contribution au Fonds de l'eau, ce qui se traduit par une augmentation totale de 3 % du taux de taxation des propriétaires fonciers de Montréal dès l'an prochain.

Cette hausse de 3 % est cependant moins élevée que celles des années antérieures. En 2011, la hausse moyenne de l'impôt foncier pour le secteur résidentiel à Montréal avait été de 4,3 %. En 2010, la hausse avait été de 5,2 %.

Cela porte à 12,5 % l'augmentation totale du taux de taxation des propriétaires fonciers montréalais au cours des trois dernières années.

Une hausse de taxe qui en cache une autre

Cette hausse de l'impôt foncier de 3 % à la Ville de Montréal ne tient cependant pas compte des augmentations de taxes décrétées en 2012 par certaines mairies d'arrondissement.

Ces surtaxes décrétées dans près de la moitié des 19 arrondissements de l'île de Montréal, s'additionnent bien entendu au taux de taxation de la Ville de Montréal.

Compte tenu de cette double taxation, les arrondissements qui connaîtront les plus importantes augmentations de leurs impôts fonciers sont :

  • Plateau-Mont-Royal : +5,7 %
  • Anjou : +5,4 %
  • Sud-Ouest : +4,9 %
  • Lachine : +4,7 %
  • Outremont : +4,6 %
  • Rosemont-La Petite-Patrie : +4,3 %

Revenus et dépenses

En 2012, les revenus projetés de la Ville de Montréal s'établiront très exactement à 4,629 milliards de dollars. En ce qui a trait aux dépenses, l'administration Tremblay prévoit débourser 4,361 milliards de dollars pour son fonctionnement. À ce montant s'ajoute le versement de 382 millions de dollars pour le financement et le remboursement de la dette municipale, ce qui porte à 4,743 milliards de dollars les dépenses totales de la Ville de Montréal en 2012.

Concrètement, cela se traduit par une augmentation globale de 5,3 % des dépenses de la Ville de Montréal par rapport à l'an dernier.

Réduction de personnel et renégociation des caisses de retraite

Pour tenter de réduire ses dépenses, l'administration Tremblay entend dans un premier temps poursuivre ses efforts de rationalisation et de réduction de ses charges financières notamment en poursuivant l'abolition de 1000 postes d'ici 2013 dans les effectifs de la Ville.

Consultez notre dossier sur le budget de Montréal 2012.

Une déneigeuse à l'oeuvre dans les rues de Montréal.

Une déneigeuse à l'oeuvre dans les rues de Montréal.

Le coût des régimes de retraite des employés municipaux a littéralement explosé au cours des dernières années à Montréal.

De 2008 à 2012, la contribution de la Ville de Montréal aux fonds de pension de ses employés est passée de 198 à 609 millions de dollars. Aujourd'hui, ce poste de dépenses représente 13 % du budget total de la Ville.

À elle seule, l'augmentation du financement des fonds de retraite des employés représente 2,9 % de l'augmentation des dépenses de l'administration Tremblay en 2012.

Le maire, qui assure que des négociations sont actuellement en cours avec les syndicats pour assurer la pérennité des fonds de pension, ajoute que la Ville envisage de réduire de 70 à 50 % son taux de participation financière dans les fonds de pension de ses employés.

Les investissements

En ce qui a trait aux dépenses et aux investissements, l'administration de Gérald Tremblay concentre l'essentiel de ses efforts sur trois grands axes, soit le développement du transport en commun ainsi que la réfection des infrastructures routières et des infrastructures de l'eau.

Le Fonds de l'eau

Eau du robinet

Photo : iStock / Sergii Gnatiuk

La Ville consacrera l'an prochain 331 millions de dollars pour la gestion et l'amélioration de son réseau d'eau potable. Une somme qui s'ajoute aux 392 millions de dollars déjà annoncés dans le Plan triennal d'immobilisation de la Ville cet automne.

Le Fonds de l'eau a été créé pour financer la restauration des conduites d'aqueduc et d'égout ainsi que la mise aux normes des usines de production d'eau potable et de traitement des eaux usées de la Ville de Montréal.

Rues et infrastructures

Le budget de fonctionnement de la voirie et de la réfection des ponts et tunnels sera quant à lui de 130 millions de dollars. Une somme qui s'ajoute, ici encore, aux 330 millions déjà annoncés dans le Plan triennal d'immobilisation de la Ville pour l'année 2012.

Transport en commun

Nouvelles rames

Représentation des nouvelles rames du métro de Montréal.

La Ville consacrera cette année une enveloppe de 446 millions de dollars à l'entretien et au développement de son réseau de transport en commun.

De cette somme, 51 millions de dollars iront à l'Agence métropolitaine de transport (AMT) et 395 millions à la Société de transport de Montréal (STM).



Les investissements dans le transport en commun à Montréal ont plus que doublé au cours des 10 dernières années, précisent les documents budgétaires de la Ville.

Sécurité publique

Des policiers du SPVM (archives)

Des policiers du SPVM (archives)

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

L'administration municipale prévoit également augmenter l'an prochain les ressources qu'elle consacre à la sécurité de ses citoyens.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) verra ainsi son budget annuel augmenter de 28 millions de dollars en 2012, ce qui portera à 662 millions de dollars le budget annuel du service de police de Montréal. Ce qui en fait le poste budgétaire le plus important à la Ville en terme de ressources financières allouées.

Le Service de sécurité incendie de Montréal recevra quant à lui 14 millions de dollars supplémentaires pour une enveloppe globale de 329 millions de dollars, en 2012.


Économie