•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les fidèles de l'église Sainte-Anne dénoncent sa fermeture

L'église Sainte-Anne est fermée depuis le 7 août dernier.

L'église Sainte-Anne est fermée depuis le 7 août dernier.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des résidents de la Basse-Ville d'Ottawa dénoncent la fermeture de la paroisse Sainte-Anne et son inclusion dans le territoire de la Basilique-Cathédrale Notre-Dame.

Les fidèles de l'église Sainte-Anne ont appris dimanche dernier la disparition de leur paroisse. Cette décision a été prise par l'Archevêque d'Ottawa, Terrence Thomas Prendergast, parce que le nombre de paroissiens ne cessait de diminuer.

Ce qui préoccupe l'archevêque c'est d'avoir des communautés vivantes.

Une citation de :abbé Daniel Berniquez, vicaire épiscopal, Archidiocèse d'Ottawa

Le porte-parole de l'archevêque d'Ottawa, le vicaire épiscopal Daniel Berniquez, ajoute que les temps sont difficiles au niveau de la pastorale depuis quelques années.

Des paroissiens ont créé les Amis de l'Église Sainte-Anne pour demander sa réouverture. Ils dénoncent la décision de l'archevêché puisqu'elle a été prise sans avoir consulté la communauté. Plusieurs disent se sentir seuls et ne savent pas où se diriger.

Il n'y a aucun plan pour aider les paroissiens devant cette situation, les paroissiens se sentent abandonnés.

Une citation de :Sylvie Levasseur-Saint-Jean, les Amis de l'église Sainte-Anne
L'archiviste en chef de l'Université d'Ottawa, Michel PrévostAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'archiviste en chef de l'Université d'Ottawa, Michel Prévost

Selon l'archiviste en chef de l'Université d'Ottawa, Michel Prévost, la fermeture de l'église et la disparition de la paroisse confirment un déclin de la population francophone dans son bastion traditionnel.

Autrefois on vivait entièrement en français dans ce secteur-là.

Une citation de :Michel Prévost, archiviste en chef de l'Université d'Ottawa

Un recours juridique pourrait être risqué même si les Amis de l'église Sainte-Anne s'opposent à leur intégration forcée au territoire de la Basilique-Cathédrale Notre-Dame. Les tribunaux respectent souvent les questions de régie interne de l'Église.

D'après un reportage de Gilles Taillon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !