ICI Radio-Canada

Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Qualité de vie : Vienne toujours 1re, Vancouver 5e et Montréal 22e

Paysage de Vienne, capitale de l'Autriche

Paysage de Vienne, capitale de l'Autriche

Photo : iStock

Radio-Canada

Vienne et Zurich arrivent au premier et deuxième rang du classement mondial des villes où il fait le mieux vivre, selon l'étude annuelle du cabinet Mercer, spécialisé en ressources humaines.

La première ville canadienne du classement est Vancouver, qui partage le 5e rang avec Düsseldorf, en Allemagne. Ottawa et Toronto se classent 14e et 15e, Montréal 22e, et Calgary 33e.

La première ville américaine à figurer au classement est Honolulu, qui occupe la 29e place.

Bagdad, la capitale irakienne, est dernière, au 221e rang.

Le classement de Mercer se base sur 39 indicateurs de qualité de vie, dont l'environnement, le logement, la qualité et l'accessibilité des soins de santé, le transport et l'éducation. Les données ont été recueillies principalement entre septembre et novembre 2011.

Cette étude vise d'abord à aider les gouvernements et les multinationales à rajuster les salaires de leurs employés en fonction de leur lieu de travail.

Dans son rapport, le chercheur principal du cabinet, Slagin Parakatil, indique que les villes européennes bien classées jusqu'à présent « ne sont pas à l'abri d'une détérioration du niveau de vie, si la tourmente [économique] persiste ».

Sans surprise, « de nombreux pays comme la Libye, l'Égypte, la Tunisie et le Yémen ont vu leur qualité de vie se dégrader considérablement », ajoute M. Parakatil.

Sécurité comparable dans les grandes villes canadiennes

Au chapitre des villes les plus sûres, Luxembourg, Berne et Helsinki occupent les trois premiers rangs. Calgary, Montréal, Ottawa, Toronto et Vancouver arrivent à égalité au 17e rang.

Les critères retenus par Mercer pour établir les villes les plus sécuritaires sont la stabilité interne, le taux de criminalité, l'efficacité des poursuites pénales et les relations internationales du pays concerné.

Par exemple, Athènes a obtenu une mauvaise note en raison de l'instabilité politique et des heurts qui ont éclaté à plusieurs reprises cette année entre manifestants et policiers, tandis qu'Oslo, en Norvège, a perdu des places dans le classement concernant la sécurité à cause du massacre perpétré par Anders Behring Breivik, en juillet dernier.

Quant à la ville de Québec, elle ne figure pas dans la liste, car elle n'a pas été analysée. Le cabinet Mercer a expliqué à Radio-Canada.ca se concentrer sur les principales métropoles et sur les villes pour lesquelles elle reçoit des demandes de classement de ses clients.

International