Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les élèves canadiens bons en mathématiques, le Québec à la traîne en lecture

Évaluation pancanadienne en mathématiques, en sciences et en lecture

Évaluation pancanadienne en mathématiques, en sciences et en lecture

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Neuf élèves canadiens sur dix répondent aux attentes en mathématiques selon le dernier rapport du Conseil des ministres de l'Éducation qui porte sur l'évaluation pancanadienne de cette matière, ainsi que les sciences et la lecture.

Le document rendu public lundi précise que les connaissances de 32 000 élèves de 2e secondaire ont été testées en 2010. Les étudiants du Québec et de l'Ontario se classent au-dessus de la moyenne nationale en mathématiques, alors que ceux du Nouveau-Brunswick présentent des résultats inférieurs à la moyenne.

En sciences, l'Alberta et l'Ontario ont été les seules provinces à se classer au-dessus de la moyenne nationale.

La première place en lecture revient à l'Ontario, qui obtient une avance significative sur l'Alberta, suivie de près par la Colombie-Britannique. Les autres provinces se situent sous la moyenne nationale.

Selon le directeur du Conseil des ministres de l'Éducation, Andrew Parkin, les résultats nationaux sont encourageants et indiquent qu'il n'y a pas d'érosion de la performance au pays.

Le même rapport révèle que, globalement, les filles surclassent les garçons en lecture et en sciences, mais qu'il n'y a pas de différence significative entre les deux sexes en mathématiques.

Le prochain rapport, prévu en 2013, se penchera sur les connaissances des élèves en sciences.

Nouvelles mesures pour améliorer la lecture au Québec

Les élèves québécois sont champions en mathématiques, mais il en est autrement de la lecture, compétence pour laquelle ils se classent septièmes au pays. Chez les élèves francophones, on observe même une chute brutale des résultats entre 2007 et 2010, comme le montre le graphique ci-dessous. Chez les élèves anglophones, au contraire, les résultats de 2010 sont identiques à ceux de 2007.

La ministre de l'Éducation, Line Beauchamp, a pris acte des conclusions de ce rapport et dévoilé lundi de nouvelles mesures visant à améliorer la note du Québec sur ce plan.

Le programme du préscolaire et du premier cycle du primaire sera ajusté et « une liste de mots à enseigner » viendra uniformiser le vocabulaire à maîtriser au premier cycle.

Une nouvelle épreuve de lecture sera désormais obligatoire pour les élèves de la quatrième année du primaire, et la recherche en matière d'acquisition de compétences en lecture sera intensifiée, a expliqué Mme Beauchamp.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !