•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Excentris redevient un temple du cinéma

L'eXcentris rouvre officiellement ses portes au public à Montréal.

L'eXcentris rouvre officiellement ses portes au public à Montréal.

Radio-Canada

Bonne nouvelle pour les fervents amateurs de cinéma indépendant ou d'avant-garde : l'Excentris rouvre officiellement ses portes lundi à Montréal.

Le 3536, boulevard Saint-Laurent redevient ainsi un temple du 7e art avec trois salles de cinéma rafraîchies à la fine pointe de la technologie.

L'équipement a été mis à niveau et les trois cabines de projection sont passées à l'ère numérique. L'espace est également plus convivial et plus lumineux. On y trouve un bar et un comptoir de friandises, où l'on vendra même du maïs soufflé.

« Ce qu'il faut que les gens comprennent, c'est que c'est sur ces produits dérivés là qu'on est capable de faire des sous pour soutenir le financement de cette opération-là », explique le président du conseil d'administration du Cinéma Parallèle, Christian Yaccarni.

L'achat d'Excentris (Nouvelle fenêtre) a coûté 7,75 millions de dollars à l'organisme sans but lucratif, dont 4 millions de dollars proviennent d'un prêt de la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC). Le plan d'affaires prévoit également la construction de deux salles supplémentaires dans le jardin de l'édifice, dont l'ouverture est prévue pour 2013.

La salle Cassavetes a également été remise dans son état d'origine, soit en mode cinéma. Le hall retrouve aussi son identité d'avant 2009 et une nouvelle billetterie a été installée. En matière de programmation, la diversité de films qui a fait la marque d'Excentris par le passé sera préservée, assurent les nouveaux propriétaires.

« On va continuer à bonifier tout ça et on va essayer de développer des partenariats, des événements. On ramène Ciné Kid, le cinéma pour enfants », affirme la directrice générale et artistique du Cinéma Parallèle, Caroline Masse.

Parmi la programmation automnale figurent notamment Melancholia de Lars von Trier, La peau que j'habite de Pedro Almodóvar, Survivre au progrès de Mathieu Roy et Monsieur Lazhar de Philippe Falardeau.

Afin de célébrer la réouverture des salles, les amateurs du 7e art pourront se procurer deux billets pour le prix d'un pour toutes les séances des 3 et 4 décembre prochains.

Les salles de cinéma de l'Excentris rouvrent leurs portes au public à Montréal.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les salles de cinéma de l'Excentris rouvrent leurs portes au public à Montréal.

D'Ex-Centris à Excentris

Il y a deux ans, le propriétaire du bâtiment qui hébergeait l'Ex-Centris, Daniel Langlois, avait changé la vocation de l'établissement. Il désirait l'ouvrir aux performances musicales, aux oeuvres interactives et au multimédia, en repoussant les projections cinématographiques selon un mode « événementiel ».

Le Cinéma Parallèle a milité presque dans l'ombre pendant deux ans pour amasser l'argent nécessaire à la réouverture des salles de cinéma prisées par les cinéphiles de la métropole et des alentours pendant plusieurs années.

Avec la collaboration de la SODEC, la Ville de Montréal et les ministères des Affaires municipales et de la Culture, le Cinéma Parallèle a réussi à récolter les 7,75 millions de dollars nécessaires pour acquérir le hall et les salles de cinéma, devenant ainsi le seul propriétaire des lieux. En avril dernier, l'Ex-Centris était sauvé et se dotait d'une nouvelle identité visuelle pour devenir officiellement l'Excentris.

Fondé en 1967, le Cinéma Parallèle est un organisme à but non lucratif qui se consacre au cinéma d'auteur, encourage la relève, fait découvrir le travail des grands auteurs québécois et internationaux et diffuse des premières oeuvres qui sont inaccessibles par l'offre commerciale habituelle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Cinéma

Arts