•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
stadelondres

Le Stade olympique de Londres

Photo : AFP / LOCOG / Anthony Charlton / HO

Radio-Canada

L'Association olympique indienne souhaite tenir un vote le mois prochain sur la possibilité de boycotter les Jeux de Londres.

Les représentants indien appuient leur démarche sur la présence de Dow Chemical à titre de commanditaire secondaire pour les Jeux de 2012.

Dow Chemical est propriétaire de la firme Union Carbide à l'origine de la catastrophe qui a coûté la vie à plus de 15 000 personnes à Bhopal en 1984.

Le gouvernement indien tente toujours d'obtenir une compensation de 1,1 milliard de dollars de la part de Dow. Une somme de 300 millions de dollars a déjà été versée par Union Carbide.

Or, Dow Chemical affirme de son côté qu'elle n'était pas propriétaire de Union Carbide en 1984 et qu'elle n'a acquis la compagnie que 16 ans après l'incident.

Dow Chemical a déboursé 7 millions de livres (11,5 millions $CA) pour voir son nom être associé à une portion du stade olympique.

Pour le moment, le Comité international olympique se contente de suggérer à l'Association olympique indienne de reconsidérer sa position. Le CIO indique que les seuls à souffrir d'un boycottage seraient les athlètes eux-mêmes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Sports