•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dalton McGuinty nie vouloir diriger les libéraux fédéraux

Dalton McGuinty

Le chef libéral, Dalton McGuinty, s'est adressé aux médias vendredi matin à Ottawa, au lendemain de sa réélection.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le premier ministre ontarien, le libéral Dalton McGuinty, assure, à nouveau, qu'il ne fera pas le saut en politique fédérale.

Son frère affirme pourtant qu'il est le candidat idéal.

David McGuinty, député libéral à Ottawa, affirme dans une entrevue au Globe and Mail que son frère « pourrait rebâtir le parti, comme il l'a fait en Ontario. »

Non

Dalton McGuinty, qui a été réélu pour un troisième mandat le 6 octobre, mais à la tête d'un gouvernement minoritaire, est « content » de recevoir l'appui de son frère. Mais il a « l'intention de continuer » son mandat.

Mon focus est de continuer à améliorer nos écoles et nos soins de santé (en Ontario).

Une citation de :Dalton McGuinty, premier ministre de l'Ontario

Le premier ministre McGuinty affirme que l'Ontario fait face à « son plus grand défi en huit années, » à cause de l'incertitude économique mondiale.

Il ajoute qu'un saut en politique fédérale serait une décision de couple et qu'il veut préserver son mariage.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !