•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le bagage génétique d'un papillon migrateur

Un monarque
Photo: iStockphoto
Radio-Canada

Le génome d'un premier papillon, le monarque, a été publié par des scientifiques américains.

L'insecte, bien connu en Amérique du Nord, migre en groupe par millions sur plus de 4000 kilomètres, deux fois par an :

  • Vers le sud, d'août à octobre (particulièrement vers le Mexique)
  • Vers le nord au printemps (jusqu'au Québec)

Grâce aux renseignements recueillis sur son bagage génétique, le Pr Steven M. Reppert et ses collègues de l'Université du Massachusetts espèrent mieux comprendre les mécanismes biologiques du monarque (Danaus plexippus) qui lui permettent de parcourir de si grandes distances et de se retrouver dans une région très précise de quelques centaines de kilomètres carrés.

Les travaux ont permis d'établir que les papillons qui migrent sont séparés d'au moins deux générations de ceux qui se sont déplacés lors du dernier automne.

Ils [papillons] ne se sont jamais rendus sur le site de rencontre avant et n'ont pu compter sur un membre de leur famille pour leur montrer le chemin. Il doit donc exister un programme génétique qui dicte le comportement migratoire des papillons. Le décryptage du génome nous aidera à le découvrir.

Pr Steven M. Reppert

Selon le Pr Reppert, une meilleure compréhension de la relation entre les gènes, le comportement et les adaptations physiologiques des monarques peut également permettre de mieux cerner des connexions similaires chez l'humain.

Les données recueillies révèlent qu'environ 16 866 gènes sont nécessaires à la synthèse de protéines. Plusieurs familles de gènes sont probablement impliquées dans les principaux aspects de la migration saisonnière, ajoutent les chercheurs.

Les travaux ont aussi permis :

  • d'identifier les gènes impliqués dans le traitement de la lumière du soleil;
  • de répertorier les composants moléculaires de l'horloge circadienne;
  • de répertorier certaines signatures moléculaires impliquées dans l'orientation au vol.

Le détail de ces travaux est publié dans la revue Cell.

Le saviez-vous?

Il existe six sous-espèces de monarques qui peuplent les deux Amérique.

Science