•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Publicité de Benetton : le Vatican entame des actions en justice

Benetton a retiré de sa campagne l’affiche montrant le pape Benoît XVI embrassant sur la bouche l'imam de la mosquée Al Azhar.

Benetton a retiré de sa campagne l’affiche montrant le pape Benoît XVI embrassant sur la bouche l'imam de la mosquée Al Azhar.

Photo : AFP / UNHATE FOUNDATION BENETTON

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Vatican a annoncé jeudi des actions en justice dans le monde pour empêcher la diffusion, « y compris à travers les médias », d'une publicité controversée de Benetton montrant un photomontage du pape Benoît XVI en train d'embrasser un imam égyptien sur la bouche.

La secrétairerie d'État dit, dans un communiqué, avoir chargé « ses propres avocats d'entreprendre, en Italie et à l'étranger, les actions qui s'imposent en vue d'empêcher la circulation, également dans les médias de masse, du photomontage réalisé dans le cadre de la campagne publicitaire de Benetton ».

Mercredi, à la suite d'une plainte du Vatican, Benetton avait annoncé qu'elle retirait de sa campagne-choc la publicité du baiser entre le souverain pontife et l'imam de la mosquée Al-Azhar, Ahmed El-Tayyeb.

Le père Federico Lombardi, porte-parole du Saint-Siège, avait jugé le photomontage de Benetton « totalement inacceptable ».

Il s'agit d'un grave manque de respect pour le pape, d'une offense aux sentiments des croyants et d'un exemple clair de la façon dont la publicité peut porter atteinte aux règles élémentaires du respect d'autrui pour attirer l'attention par la provocation.

Federico Lombardi, porte-parole du Saint-Siège
Cet autre montage montre le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Cet autre montage montre le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou.

Photo : AFP / UNHATE FOUNDATION BENETTON

Benetton a précisé que sa campagne publicitaire intitulée Unhate, lancée mercredi, vise à promouvoir la tolérance et l'amour universel à travers une série de photomontages.

Dans un communiqué, la société s'est déclarée « désolée que l'utilisation de l'image du pape et de l'imam ait offensé ainsi la sensibilité des fidèles » et a annoncé le « retrait immédiat de l'image de toute publication ».

La campagne de Benetton met aussi en scène une demi-douzaine de grands dirigeants politiques en train de s'embrasser.

On peut notamment voir Barack Obama embrassant son homologue vénézuélien Hugo Chavez, la chancelière allemande Angela Merkel avec le président français Nicolas Sarkozy, ou encore le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, et le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas.

La Maison-Blanche désapprouve

De son côté, le porte-parole Eric Schultz a déclaré que la Maison-Blanche désapprouvait l'usage commercial de l'image du président des États-Unis.

« Depuis longtemps, la Maison-Blanche a pour politique de désapprouver l'usage du nom et de l'image du président pour des motifs commerciaux », a précisé le porte-parole dans un communiqué.

En janvier 2010, la Maison-Blanche avait réclamé et obtenu le retrait d'une immense affiche publicitaire d'un fabricant de vêtements à Time Square. Sur cette affiche, on voyait le président Obama portant une veste dudit fabricant devant la muraille de Chine.

La Maison-Blanche n'a toutefois pas précisé si elle était entrée en contact avec Benetton.

Avec les informations de Associated Press, Reuters, et Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !