•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bob Paulson nommé à la tête de la GRC

Le nouveau commissaire de la GRC, Bob Paulson, et le ministre de la Sécurité publique, Vic Toews, lors de l'annonce de sa nomination, à Ottawa.

Le nouveau commissaire de la GRC, Bob Paulson, et le ministre de la Sécurité publique, Vic Toews, lors de l'annonce de sa nomination, à Ottawa.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Bob Paulson a officiellement été nommé commissaire de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), mercredi, à Ottawa. Le nouveau patron de la GRC entend prendre tous les moyens nécessaires pour faire la lumière sur les allégations de harcèlement qui entachent l'organisation.

Cette annonce devrait donner un nouvel élan à la police fédérale, ébranlée par les déboires de son dernier patron, le controversé William Elliott. Contrairement à son prédécesseur, Bob Paulson a une vaste expérience policière.

Âgé de 52 ans, Bob Paulson fait partie de la GRC depuis 25 ans. Parfaitement bilingue, il est natif de Lachute, au Québec, mais a fait une grande partie de sa carrière en Colombie-Britannique. Il avait auparavant passé sept ans comme pilote dans les forces armées.

Il était jusqu'à récemment sous-commissaire de la police fédérale à Ottawa, où il a beaucoup oeuvré dans le domaine de la sécurité nationale, du renseignement criminel et de la lutte contre le crime organisé.

Le ministre de la Sécurité publique, Vic Toews, affirme notamment avoir choisi Bob Paulson parce qu'il semblait très conscient de la nécessité de changement à la GRC. Le nouveau commissaire aura du travail à faire pour relever le moral des troupes, mais également pour redorer l'image de la police fédérale canadienne auprès du public.

Je suis conscient que le travail de la GRC est important pour les Canadiens et les Canadiennes, mais je sais aussi que notre façon de faire peut avoir un impact sur la vie de ceux que nous servons. Je dois dire qu'il y a beaucoup de travail à faire pour continuer les changements à la GRC. Imputabilité et leadership seront au centre de ce que mon équipe et moi allons faire.

Une citation de :Bob Paulson

Une enquête sur les allégations de harcèlement

Lors de la présentation du nouveau commissaire, le ministre de la Sécurité publique, Vic Toews, a annoncé qu'après des discussions avec M. Paulson, il avait demandé à la Commission des plaintes du public contre la GRC d'enquêter sur les failles dans le traitement des plaintes de harcèlement sexuel à la GRC.

Cette demande conjointe du ministre et du nouveau commissaire survient en réaction aux allégations de harcèlement sexuel récemment mis en lumière dans les médias après la sortie publique d'une policière de la GRC en Colombie-Britannique. « Je suis très préoccupé par ces récentes allégations. Ce n'est pas la GRC à laquelle je me suis joint et cela ne peut pas durer », a déclaré Bob Paulson.

Le nouveau commissaire souhaite que cette enquête aille plus loin que le simple examen des plaintes actuelles de harcèlement sexuel. Il estime que des améliorations doivent être apportées dans deux domaines, soit le processus de gestion des plaintes et le comportement des officiers, afin de régler le traitement des plaintes de façon plus rapide.

M. Paulson a également demandé un examen rapide de toutes les plaintes de harcèlement sexuel à la GRC en suspens et la centralisation de tout le processus de gestion de ces plaintes à Ottawa.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !