ICI Radio-Canada

Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Première entrevue de Gabrielle Giffords depuis la fusillade

Gabrielle Giffords et son mari, l'astronaute Mark Kelly, sur les ondes d'ABC

Gabrielle Giffords et son mari, l'astronaute Mark Kelly, sur les ondes d'ABC

Photo : ABC

Radio-Canada

La représentante démocrate américaine Gabrielle Giffords n'entend pas retourner au Congrès avant de se sentir mieux.

La femme de 41 ans a accordé lundi à la chaîne ABC une première entrevue publique depuis qu'elle a été la cible d'un tireur, le 8 janvier, à Tucson, en Arizona.

On a pu voir une femme qui paraissait confiante et déterminée, mais encore loin d'être en mesure de formuler des phrases complètes et de mener une conversation détaillée.

Mme Giffords a tout de même réalisé des progrès remarquables depuis le jour où elle a été atteinte à la tête par un tireur déséquilibré.

Répondant aux questions de Diane Sawyer, elle a dit qu'elle avait pleuré en apprenant que 6 personnes étaient mortes dans la fusillade et que 12 autres personnes avaient été blessées.

L'interview de Mme Giffords était accompagné d'une vidéo réalisée par son mari, l'ancien astronaute Mark Kelly, qui a voulu documenter sa lente réadaptation, sachant qu'elle allait étonner les sceptiques.

L'homme arrêté à la suite de la fusillade, Jared Loughner, a plaidé non coupable aux 49 chefs d'accusation pesant sur lui. Il est traité avec des médicaments dans une prison du Missouri, dans le but de le rendre mentalement apte à subir son procès.

Pour le couple Kelly-Giffords, il était évident que cet homme avait de graves problèmes mentaux. Selon Mark Kelly, rien de cela ne serait arrivé s'il avait été traité.

Associated Press

International