•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Jean Charest lors du jour du Souvenir

Jean Charest lors du jour du Souvenir

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Malgré les manifestations des étudiants jeudi, le gouvernement Charest garde le cap. Dès janvier, il augmentera les droits de scolarité de 325 $ par an, et ce, pendant cinq ans.

Le premier ministre Jean Charest, qui a déposé une gerbe de fleurs à un cénotaphe de Québec à l'occasion du jour du Souvenir, a répété vendredi que les moins bien nantis pourront bénéficier d'un régime de bourses bonifié.

La position du gouvernement du Québec sur la question des frais de scolarité est équilibrée. Elle tient compte des étudiants à plus faibles revenus.

Jean Charest

À l'Assemblée nationale, M. Charest a réitéré jeudi la volonté de son gouvernement d'accroître les droits de scolarité. Le ministre des Finances, Raymond Bachand, a soutenu qu'un diplômé universitaire gagne de 600 000 $ à 700 000 $ de plus dans sa vie qu'une personne qui n'a pas un tel diplôme. C'est donc selon eux une question d'équité que les étudiants assument une plus grande partie des frais de leurs études.

Selon la ministre de l'Éducation Line Beauchamp, les droits de scolarité québécois n'atteindront pas, dans cinq ans, l'actuelle moyenne canadienne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !