•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Éric Lamaze

Éric Lamaze, sur son cheval Hickstead, lors des Jeux olympiques de Pékin en 2008.

Photo : La Presse canadienne / Susan Walsh

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le cavalier ontarien et médaillé olympique, Éric Lamaze, dit qu'il est en période de questionnement et qu'il songe à se retirer de la compétition, à la suite de la mort soudaine de son étalon, le week-end dernier.

Selon le rapport d'autopsie, le cheval nommé Hickstead est mort, dimanche, d'une rupture de l'aorte, après une épreuve au championnat de Vérone, en Italie.

Jeux olympiques

Éric Lamaze, qui a rencontré la presse à Toronto mercredi, est ambivalent au sujet de sa carrière.

Il raconte qu'il aimerait représenter le Canada aux Jeux olympiques de Londres, l'été prochain. Mais il ne lui reste que six semaines pour se trouver un nouveau cheval, s'il veut se qualifier avant la fin de la période d'inscription officielle.

Par ailleurs, M. Lamaze, originaire de Schomberg, en Ontario, ajoute que ce serait un moment opportun pour prendre sa retraite, alors qu'il est au sommet de sa carrière. Il a 43 ans.

Entretemps, il participera, comme prévu, au concours hippique du Royal Winter Fair cette semaine à Toronto.

Célébrité

M. Lamaze a remporté l'or en saut d'obstacles, lors des Jeux olympiques de Pékin. Ce cavalier de renommée internationale a empoché pas moins de 3,7 millions de dollars en prix, au cours de sa carrière.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !