•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Festivités du 375e : Montréal mise sur des projets d'envergure

Statue sur la place d'Armes de Paul de Chomedey de Maisonneuve, fondateur de Montréal.

Statue sur la place d'Armes de Paul de Chomedey de Maisonneuve, fondateur de Montréal.

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Ville de Montréal demandera aux gouvernements provincial et fédéral de financer des projets d'envergure qui marqueront le 375e anniversaire de la métropole.

Cinq cents personnalités montréalaises se sont réunies mardi à la Tohu, pour discuter des festivités, qui auront lieu en 2017.

Il reste 2017 jours avant le 375e anniversaire de Montréal, et le maire Gérald Tremblay a réuni 500 Montréalais pour coucher quelques idées sur papier.

Toute la soirée, les idées ont fusé : un tour de l'île autant sur l'eau que sur terre, des autobus amphibies, la création de Bixis nautiques, etc. La créativité était au rendez-vous.

Un accès aux berges, de grands projets et une identité montréalaise

Avoir un meilleur accès aux berges de l'île est un souhait qu'ont exprimé de nombreux participants. C'est aussi l'un des thèmes qui ressortent le plus des consultations menées ces derniers mois sur les célébrations de 2017.

Un autre objectif serait de consolider une identité montréalaise plus forte, à la suite des fusions municipales.

« Permettre aux quartiers de se découvrir... Aller chercher les petites histoires. Que ce soit d'entreprises, de quartiers surtout », ont suggéré des participants.

Le responsable des fêtes de 2017 à la Ville de Montréal, Michel Bissonnet, promet que ces idées se concrétiseront en projets d'envergure.

« On a 4 ou 5 projets de grandeur, mais ils ne sont pas finalisés encore », a déclaré M. Bissonnet.

Pour y parvenir, le maire Tremblay veut mobiliser les Montréalais, mais aussi les villes de banlieue.

« De Laval, de Longueuil, de la Couronne Nord, de la Couronne Sud, qui représentent la moitié du Québec. Si on veut avoir des legs, si on veut avoir du financement, c'est important qu'on soit unis dans une cause commune et qu'on parle d'une seule voix », a recommandé le maire Gérald Tremblay.

Certains espèrent que 2017 soit aussi exceptionnelle que 1967, l'année de l'Expo. Mais Michel Bissonnet prévient que le 375e sera célébré dans la simplicité.

D'après un reportage de Philippe-Antoine Saulnier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !